22 Septembre 2021 - 13H11

Le projet sur les coléoptères du Musée d’histoire naturelle de Fribourg a révélé une belle surprise ! En posant des pièges dans plusieurs forêts du canton, un coléoptère particulièrement rare a été redécouvert dans la Broye fribourgeoise.

Aesalus Scarabaeoides, capturé dans le canton de Fribourg
Agrandir Aesalus Scarabaeoides, capturé dans le canton de Fribourg © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - MHNF - NHMF
Aesalus Scarabaeoides, capturé dans le canton de Fribourg

Aesalus scarabaeoides. Ce nom latin à rallonge désigne un petit insecte d’à peine six millimètres de long faisant partie de l’ordre des coléoptères. Sa particularité ? Ses larves se développent dans le bois mort des forêts de feuillus. Mais pas n’importe quel type de forêt. En Europe, il a besoin de milieux forestiers de pente, riche en bois mort dévoré par des champignons un peu spéciaux, appelés caries rouges. Ces milieux ont largement disparu chez nous et d’ailleurs la seule observation suisse d’Aesalus date de 1971 !

Surprise donc en 2019, lorsqu’un individu tombe dans un piège installé par le Musée d’histoire naturelle et que, sous la loupe d’un expert du Centre suisse de cartographie de la faune, ce coléoptère révèle son identité. Déjà considéré comme très menacé dans les pays limitrophes, il va pouvoir maintenant avoir sa place sur la liste des espèces rares encore présentes en Suisse et devenir le témoin de la présence d’un milieu forestier digne de protection dans la Broye fribourgeoise.

Pour plus d’information, la découverte a fait l’objet d’un article dans la revue scientifique Entomo Helvetica : Hauser et al. 2021.

Image principale
Milieu forestier où Aesalus scarabaeoides a été découvert en 2019 © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - Gilles Hauser