8 Février 2021 -10h24

Laissez animaux à poils ou à plumes, fleurs et autres petites bêtes investir vos écrans. Dans son "clin d'oeil nature", le Musée d'histoire naturelle apporte un éclairage nouveau sur la nature de saison. Qui sait, peut-être aurez-vous l'occasion de les observer chez vous?

Puce de neige femelle (Boreus hyemalis)
Puce de neige femelle (Boreus hyemalis) © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - Sophie Giriens

Puce antigel

Puce de neige femelle (Boreus hyemalis)
Puce de neige femelle (Boreus hyemalis) © Tous droits réservés - Sophie Giriens
Puce de neige femelle (Boreus hyemalis)

En hiver, tous les insectes sont endormis, morts ou partis vers le sud. Tous ? Non ! Car une irréductible fribourgeoise à six pattes résiste encore et toujours au froid : la puce des neiges. Cette petite bête d’à peine 4 mm de long parvient à survivre aux températures négatives grâce à un sucre antigel présent dans son corps. C’est d’ailleurs ce qu’on appelle une espèce relique, car elle a vécu à l’époque de la dernière glaciation et survit encore aujourd’hui dans les milieux frais et couverts de mousses dont elle se nourrit.

Pour se déplacer, elle sautille sur la neige, ce qui lui a valu son nom. Mais malgré ses sauts impressionnants pour sa taille, pouvant atteindre plus de 10 cm de distance, ce n’est pas une puce. Elle fait partie de l’ordre des mécoptères, des insectes caractérisés par une tête allongée, en forme de bec.

Sophie Giriens