Le clin d’œil nature - Nette plus ultra

23 Février 2021 -16h45

Laissez animaux à poils ou à plumes, fleurs et autres petites bêtes investir vos écrans. Dans son "clin d'oeil nature", le Musée d'histoire naturelle apporte un éclairage nouveau sur la nature de saison. Qui sait, peut-être aurez-vous l'occasion de les observer chez vous?

Couple de nettes rousses
Couple de nettes rousses © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - Sophie Giriens

Nette plus ultra

Combien de canards comptez-vous sur les lacs ? Cent ? Mille ? En hiver, ces chiffres atteignent en fait des dizaines de milliers d’individus répartis entre les lacs de Neuchâtel et Morat, avec un pic de près de 75'000 oiseaux recensés fin 2020. Nos lacs abritent alors une grande partie des canards d’Europe du Nord, venus apprécier l’hiver plus doux de nos contrées (si si !).

Nettes rousses en hivernage sur le lac de Neuchâtel
Nettes rousses en hivernage sur le lac de Neuchâtel © Tous droits réservés - Sophie Giriens
Nettes rousses en hivernage sur le lac de Neuchâtel

L’un des trois canards les plus répandus en hiver est la nette rousse. Le mâle se reconnait à sa tête fauve et son bec rouge, alors que la femelle se contente d’un casque brun. Autrefois rare, ses effectifs ont nettement augmenté, notamment grâce à la prolifération des characées, ces plantes qui forment des tapis sous-marins et qui font le régale de nombreux canards. Au printemps, la plupart des nettes s’envoleront vers le Nord et une plus petite population restera pour se reproduire sur nos rivages.

Sophie Giriens
Nettes rousses en hivernage sur le lac de Neuchâtel
Nettes rousses en hivernage sur le lac de Neuchâtel © Tous droits réservés - Sophie Giriens
Nettes rousses en hivernage sur le lac de Neuchâtel
Nette rousse mâle
Nette rousse mâle © Tous droits réservés - Sophie Giriens
Nette rousse mâle