Maurice Ropraz, Directeur de la sécurité et de la justice

Maurice Ropraz, Directeur de la sécurité et de la justice © Etat de Fribourg, Photo Nicolas Repond
  • né en 1965, de Sorens
  • avocat
  • domicilié à Sorens
  • en fonction depuis 2012
  • parti libéral-radical
  • en couple avec Anne Vuilleumier, 1 enfant
  • activité antérieure: préfet du district de la Gruyère

Suppléant: Didier Castella

Eléments bibliographiques

Maurice Ropraz, né le 5 février 1965 à Riaz, originaire de Sorens, est une personnalité politique suisse. Il est membre du parti libéral-radical.

Son père Désiré Ropraz est maître fromager et fondateur de l'entreprise Milco SA, active dans les produits laitiers; sa mère est Claudine Ropraz, née Perritaz. La famille Ropraz est domiciliée à Sorens depuis de nombreuses générations, elle est propriétaire de l'entreprise Milco SA et elle s'engage en politique. Désiré Ropraz est syndic de Sorens pendant vingt-huit ans et il siège trente ans au Grand Conseil. Les frères de Maurice, Eric et Stéphane, ont aussi exercé ou exercent la syndicature de Sorens. Maurice Ropraz est célibataire.

Maurice Ropraz effectue ses six ans d'école primaire à Sorens, puis ses trois ans de cycle d'orientation à Bulle (section littéraire). Il étudie ensuite au Collège du Sud, où il obtient un baccalauréat de type E (économie). Il étudie le droit à l'Université de Fribourg et il y passe sa licence de juriste (1989). Il effectue ensuite des stages bancaires et judiciaires, puis le stage d'avocat dans l'étude de Maîtres Jean-Marie Cottier et Alexandre Emery. Il obtient son brevet d'avocat du Barreau fribourgeois en 1993. Il complète sa formation par des stages linguistiques à Londres, Cologne, Berlin et Innsbruck.

Il est membre de la Société de musique de Sorens, qu'il présidera. Il fait partie du Kiwanis Club de la Gruyère et de la Confrérie du Gruyère. Il pratique le football au sein du FC Sorens.

Maurice Ropraz est propriétaire d'une étude d'avocat à Bulle et Châtel-Saint-Denis (1993–2001). Il est actif au sein du parti libéral-radical, dont il préside le mouvement jeunesse en Gruyère. Il est député au Grand Conseil (1996–2001). Il est candidat à la Préfecture en 2001 et il s'impose au second tour face au candidat du PDC, Yves Menoud, alors syndic de La Tour-de-Trême puis, après la fusion, de Bulle. Maurice Ropraz est préfet de la Gruyère de 2002 à 2011, à un moment où ce district et son chef-lieu connaissent une forte croissance économique et démographique.

Candidat au Conseil d'État en 2011, il est, avec Markus Ith, désigné par l'assemblée des délégués du parti radical. Ils ont à affronter, outre leurs concurrents politiques, la dissidence du syndic d'Estavayer-le-Lac, Albert Bachmann, non désigné par son parti et qui se présente en indépendant. Si Markus Ith succombe face à cette dissension interne, Maurice Ropraz réalise un bon score au premier tour. Au second tour, une déclaration réciproque et exclusive de soutien des démocrates-chrétiens et des libéraux-radicaux permet de constituer une majorité de centre-droit au Gouvernement face à une alliance de gauche qui conquiert trois sièges. Maurice Ropraz est élu avec une avance très confortable sur le candidat de l'UDC, alors que les trois démocrates-chrétiens occupent les trois premières places grâce à cette entente. Lors de la répartition des Directions du Conseil d'État, Maurice Ropraz hérite de la Direction de la sécurité et de la justice (DSJ).