Présentation des services généraux de la Police cantonale

Police cantonale POL -Kantonspolizei POL, Bâtiment Granges-Paccot
Bâtiment Police cantonale POL -Kantonspolizei POL Granges-Paccot © 2018 Etat de Fribourg
Services généraux

Les Services généraux (SG) se définissent eux-mêmes comme une composante de la police qui "apporte de l’huile dans les rouages". En fait, ils sont les garants de la cohérence et de l’unité des services de support que cela soit la logistique, le traitement des données ou la gestion financière.

Les Services généraux de la Police cantonale regroupent les secteurs suivants: l'informatique et les télécommunications,  Le section habillement, équipement et armement (HEA),  l'intendance, le garage et l'info-centre.

Ils réunissent aussi bien des policiers-ères que des collaborateurs-trices civil-es. Parmi eux, les employés administratifs de l'info-centre s'attellent à la codification des rapports sur des outils informatiques spécifiques et assurent l'échange d'informations avec les autres polices cantonales ainsi que la Confédération.

Les SG ont deux domaines d'activité principaux: le premier est le support qu'ils procurent aux niveaux logistique, technique et financier et le second est le traitement et l'archivage des données de police.

 

Informatique et télécommunications

Le secteur informatique et télécommunication gère l'informatique et l'infrastructure de télécommunication de la Police cantonale. Il est constitué de deux groupes spécifiques: les télécommunications et le centre de compétence informatique, lequel est subdivisé en cinq domaines: l'administration système, le Hardware, l'administration de base de données et logiciels, la conduite de projet et le Helpdesk.

 

Télécommunications 

Ce groupe assure la maintenance et le renouvellement des installations de radiocommunications. Cela va du réseau cantonal d'antennes jusqu'aux appareils radio des agents de police, aux moyens de communication installés dans les véhicules et aux équipements de la centrale d'engagement et d'alarmes.

 

Centre de compétence informatique

L'administration système : Ce domaine gère les serveurs de fichiers et d'applications de la police cantonale ainsi que la structure informatique de la centrale d'engagement et d'alarmes. La sécurité, la gestion des droits d'accès des utilisateurs et la messagerie électronique sont également assurées par ce domaine.

Le Hardware : Ce domaine assure les installations, les modifications et les dépannages du parc informatique de la police cantonale. La gestion des logiciels installés, les mises à jour périodiques et la tenue d'inventaire du matériel et des logiciels sont du ressort de ce domaine.

L'administration base de données et logiciels : Ce domaine administre les droits d'accès des utilisateurs et les données des diverses applications informatiques internes et externes utilisées par l'ensemble des services de la police cantonale. Le domaine s'implique également dans la réalisation de projets informatiques pour le système central d'information de la police et pour l'application d'aide à l'engagement de la centrale d'engagement et d'alarmes.

La conduite de projet : Ce domaine conduit et coordonne les projets IT de la police cantonale entre les utilisateurs et les fournisseurs. Les chefs de projets effectuent également des travaux de programmation.

Le Helpdesk est assuré à tour de rôle par les collaborateurs du centre de compétence informatique.

 

Habillement, équipement, armement (HEA)

En 2006, le secteur HEA a équipé l’ensemble de la gendarmerie avec un nouvel uniforme de travail. Il est composé de: une casquette, un anorak, une veste polaire, un pullover, un t-shirt et un pantalon. Les agents de toute la Suisse romande portent le même uniforme. Un logo indique toutefois l’appartenance au canton respectif.

Ce secteur a la tâche de fournir également tout le matériel nécessaire à l’exercice de la fonction d’agents de police. Chaque femme et homme reçoivent un matériel de qualité.

L'armement constitue une tâche d'envergure pour les collaborateurs du HEA. Outre sa mission d'entretien des trois stands de tirs situés dans les locaux de la police, elles gèrent également les armes et les munitions. Chaque année, le HEA récupère une centaine de kilos de douilles de munitions tirées dans ses locaux.

 

Intendance

L'intendance de la Police cantonale fribourgeoise est liée au service des bâtiments de l'Etat et à l'économat cantonal. Elle s'occupe de la gestion de tous les bâtiments de la police.

Elle gère la structure externe et interne des édifices utilisés par les services de la police. Ainsi, elle a la charge de 43 endroits répartis sur tout le territoire fribourgeois; du simple local loué à une société privée au centre d’intervention (CIG) de la région sud à Vaulruz.

Toute la gestion immobilière et mobilière est du ressort de l’intendance. La pose de portes spécifiques, aux normes de sécurité avancée, l’achat de stylos ou de gommes, l’approvisionnement en essence, passe par la même entité.

L’intendance s’occupe de tous les déménagements de collaborateurs à l’intérieur des murs de la police cantonale fribourgeoise. Une quinzaine de déplacements internes complets se déroulent par année. Pour exemple, 350 personnes ont été amenées à changer de place de travail en 2001.

Des manifestations extraordinaires peuvent aussi mobiliser les ressources de l’intendance. Lors de réunions comme le G8 ou le Forum économique de Davos, les engagés fribourgeois peuvent compter sur ce service afin de ne pas avoir à s’occuper personnellement de leur hébergement, de leur subsistance ou des moyens techniques (télécommunication) mis à leur disposition.

 

Garage

Composé en grande majorité de voitures de marques Skoda, VW, Volvo, Toyota, BMW, Opel et Ford. Placé entre les mains expertes de spécialistes de la mécanique et de la technique, le parc automobile de la Police cantonale compte au total 260 véhicules dont onze motos, sept vélos électriques et quatorze remorques.

Le garage effectue la maintenance, les réparations courantes sur les véhicules et procède à quelques aménagements intérieurs propres à la police. Le garage collabore également avec l’industrie civile pour certains travaux spécifiques (carrosserie).

Des équipements spéciaux sont montés à l’intérieur et à l’extérieur des voitures: notamment la radio utilisée par la police, les antennes GPS, les rampes de feu, les sirènes et un enregistreur de données d’accident (UDS). Le «design» extérieur est également apposé avant la mise en service d’un nouveau véhicule.

Il n’est pas rare de dénombrer entre 300’000 et 400’000 kilomètres aux compteurs des voitures de police en fin de vie - après trois ans! Autant dire que le garage effectue de nouvelles acquisitions chaque année; environ 20 nouvelles automobiles remplacent les véhicules usagés.

 

Info-Centre

Au cœur de la Police cantonale, l'Info-Centre gère le système central d'information et de stockage de données Zephyr qui est devenu l'outil stratégique de gestion et d'analyse du renseignement. Face à la multitude des sources d'information et leur volume, les décideurs et les policiers ont besoin d'un outil performant afin de piloter leur activité et d'élaborer des scénarios.

Sur le plan national, l'Info-Centre est responsable du signalement des personnes placées sous mandat d'arrêt ou disparues ainsi que des véhicules et objets volés. Les données sont traitées dans l'application Ripol qui permet aux polices et services des douanes d'identifier des personnes, des objets ou des plaques recherchés.

L'Info-Centre regroupe des spécialistes policiers ou civils et du personnel administratif. Ses missions sont diverses: corrections de rapports, mises à jour des saisies faites par les policiers, codification des crimes et délits, signalements Ripol, formations informatiques, gestion des télex, économat, suivi des réquisitions et des plaintes, traitement du courrier, tenue et suivi des archives administratives de la police cantonales, etc.

Cette unité enregistre les plaintes pénales, les ordres de mission des magistrats, ainsi que les rapports établis par les policiers. Depuis 2004, la numérisation offre une gestion électronique des documents et des tâches confiées, permettant ainsi de connaître l'état des enquêtes et le nom du policier responsable.

Les collaborateurs chargés de la formation sont responsables de la conception et de l'enseignement de cours informatiques touchant les applications spécifiques utilisées à la Police cantonale. De par leurs contrôles et leur appui aux policiers (help desk), ils sont les garants de la bonne restitution des données. Le travail des correcteurs assure une unité dans le travail administratif du policier.

Lors de la saisie, les principales données (identité, véhicule, objets, etc) sont reprises afin d'être liées à d'autres affaires. Les collaborateurs autorisés à consulter les informations que contient Zephyr ont ainsi la possibilité de connaître les différents liens entre les événements, les personnes, les véhicules, etc. Ils peuvent à tout moment consulter en ligne un rapport numérisé dans le système central.

La codification des crimes et délits permet d'analyser de manière détaillée les événements qui se sont produits en un lieu précis et à un moment donné sous forme de statistiques, de listes ou de graphiques. Le traitement numérique des photos offre la possibilité d'afficher des planches photos sur la base du signalement d'une personne ou, par exemple d'afficher les photos des personnes signalées disparues.

La codification des crimes et délits permet d'analyser de manière détaillée les événements qui se sont produits en un lieu précis et à un moment donné sous forme de statistiques, de listes ou de graphiques. Le traitement numérique des photos offre la possibilité d'afficher des planches photos sur la base du signalement d'une personne ou, par exemple d'afficher les photos des personnes signalées disparues.

 

Documents

Actualités liées