30 Novembre 2020 -08h55

Les ramoneurs contrôleront les petites chaudières à bois du canton. Ils s’assureront que les installations n’émettent pas trop de particules fines qui nuisent à la santé et à l’environnement. Une information sera distribuée aux propriétaires concernés dès le 1er décembre 2020. Les contrôles débuteront lors de la période de chauffage 2021-2022.

© Etat de Fribourg - Staat Freiburg

Dans le cadre de la révision de l’ordonnance sur la protection de l’air (OPair), le Conseil fédéral a décidé en avril 2018 d’introduire un contrôle obligatoire des émissions de polluants atmosphériques pour les chaudières à bois d’une puissance calorifique allant jusqu’à 70 kW. L’application de ces nouvelles exigences relève de la compétence du canton.

Le Service de l’environnement (SEn) doit dès lors s’assurer que ces petites chaudières à bois respectent les valeurs limites d’émission prescrites par l’OPair. Une chaudière au bois qui respecte ces valeurs émet, notamment, beaucoup moins de particules fines, qui sont dangereuses pour la santé et l’environnement. Les cheminées de salon et les poêles à bois ne sont pas soumis à une obligation de mesure des émissions, mais simplement à un contrôle visuel de l’état général de l’installation et des résidus de combustion.

Le SEn a donné un mandat à l’Association des maîtres ramoneurs du canton de Fribourg pour informer les propriétaires concernés dès le 1er décembre 2020 avant d’effectuer les contrôles lors de la période de chauffage 2021-2022.