Coléoptères saproxyliques du canton de Fribourg

Depuis 2018, le Musée d’histoire naturelle s’intéresse aux coléoptères du bois, aussi appelés coléoptères saproxyliques, dans le but de réaliser le premier inventaire du canton de Fribourg.

Ceruchus chrysomelinus
Ceruchus chrysomelinus © Tous droits réservés - Udo Schmidt
But principal

Le projet a été lancé par le Musée d’histoire naturelle de Fribourg, en collaboration avec le Centre suisse de cartographie de la faune à Neuchâtel (info fauna – CSCF), le Jardin botanique de l’Université de Fribourg, la Société fribourgeoise d’entomologie et le Service des forêts et de la faune du canton de Fribourg. Il a comme objectif de réaliser le premier inventaire des coléoptères saproxyliques du canton de Fribourg. En 2017, le projet a débuté en ville de Fribourg avec la recherche de l’un d’entre eux : le scarabée pique-prune (Osmoderma eremita) qui y a été observé pour la dernière fois en 1935. Puis, du printemps à la fin de l’été 2018, 16 pièges ont été installés dans les forêts gruériennes.

Projet Coléoptères, pièges
Projet Coléoptères, pièges © Tous droits réservés - Gilles Hauser
Projet Coléoptères, pièges
Importance du projet
Dent de Broc, Gruyère
Dent de Broc, Gruyère © Tous droits réservés - Gregor Kozlowski
Dent de Broc, Gruyère

Les 1500 espèces connues de coléoptères saproxyliques de Suisse dépendent – au moins à un stade de leur cycle de vie – de bois mort en décomposition et jouent un rôle important dans l’écosystème forestier. Ils jouent un rôle fondamental dans la décomposition du bois mort, représentent une source de nourriture importante pour les oiseaux et les mammifères, et jouent même parfois le rôle de pollinisateur. Ces insectes se font de plus en plus rares en Europe et la raison de ce déclin est la raréfaction des vieilles forêts matures en Europe centrale.

Les premiers résultats

Les premiers résultats obtenus lors de l’inventaire de 2018 sont extrêmement positifs : 331 espèces de coléoptères ont été découvertes et 38 sont recensées pour la première fois dans le canton de Fribourg. Parmi les coléoptères saproxyliques recensés, 47 sont considérés comme emblématiques en Suisse, c’est-à-dire qu’elles sont à la fois exigeantes quant à leur développement larvaire et rares, et 3 figurent même sur la liste d’Europe centrale des espèces reliques de forêts primaires. Le coléoptère pique-prune n’a toutefois pas été retrouvé et l’espèce est toujours considérée comme éteinte dans le canton de Fribourg.

Ceruchus chrysomelinus
Ceruchus chrysomelinus © Tous droits réservés - Udo Schmidt
Ceruchus chrysomelinus

Actualités liées