Actualités

Nomination d'un spécialiste en cardiologie à l'HFR Tafers

Le cardiologue Dr Mathieu Stadelmann exerce dès à présent à l'HFR Tafers en qualité de médecin adjoint. Grâce à la nomination de ce spécialiste expérimenté, l'HFR Tafers est à même d'assurer une prise en charge cardiologique complète des patients stationnaires et ambulatoires.

Le Dr Mathieu Stadelmann, jusqu'alors chef de clinique au service de cardiologie de l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal, a été nommé médecin adjoint en cardiologie à l'HFR Tafers en début d'année. La présence de ce spécialiste permet d'assurer une prise en charge cardiologique complète des patients stationnaires et ambulatoires de l'HFR Tafers pour l'ensemble des prestations non invasives. Pour les examens invasifs, les patients seront également pris en charge par le Dr Stadelmann à l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal.

Spécialiste en cardiologie invasive et non invasive
Au bénéfice d'une solide formation, le Dr Mathieu Stadelmann possède une vaste expérience en cardiologie tant invasive que non invasive ainsi que d'excellentes compétences en échographie cardiaque. Suite à ses études de médecine aux universités de Fribourg, Lausanne et Zurich, il a exercé pendant plusieurs années comme médecin assistant à l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal, à l'HFR Riaz et à l'Hôpital de l'Ile à Berne. Durant cette période, il s'est consacré à la recherche cardiovasculaire dans le cadre d'un programme Research Fellowship à l'Hôpital de l'Ile à Berne. Il a ensuite approfondi ses connaissances en cardiologie interventionnelle et générale à titre de chef de clinique à l'Hôpital de l'Ile (insuffisance cardiaque, transplantation cardiaque et coeur artificiel en particulier) ainsi qu'à l'Hôpital Triemli à Zurich. Ayant obtenu son titre de spécialiste en cardiologie en 2016, le Dr Stadelmann a travaillé en qualité de chef de clinique à l'HFR Fribourg - Hôpital cantonal à partir de mai 2017. Engagé dans la formation et la recherche, il a fait partie d'une équipe de scientifiques de l'Hôpital de l'Ile qui s'était vue décerner le prix pour jeunes chercheurs de l'Association Européenne de Chirurgie Cardio-Thoracique (EACTS) à Genève en 2010. L'équipe avait réussi à prouver qu'une transplantation cardiaque restait possible avec un coeur qui a cessé de battre depuis 40 minutes. De langue maternelle française, le Dr Mathieu Stadelmann parle couramment l'allemand et l'anglais.