Les néophytes dans le canton de Fribourg

Heracleum mantegazzianum

On entend par néophyte, une plante exotique introduite accidentellement ou intentionnellement dans l'environnement naturel.

Parmi ces néophytes, certaines espèces sont dites "envahissantes": elles se répandent rapidement au détriment des espèces indigènes. Leurs caractéristiques biologiques, comme une croissance rapide ou un taux de reproduction élevé, leur permettent de concurrencer et de supplanter à moyen ou long terme les espèces typiques d'un milieu naturel.

Certains néophytes présentent des risques majeurs pour la santé humaine (pollen allergène de l'Ambroisie, brûlures de la peau provoquées par la Berce du Caucase).

Finalement, les envahisseurs peuvent altérer le fonctionnement des écosystèmes, engendrant des coûts élevés pour les communautés. Par exemple, le long des cours d'eau, la Renouée du Japon n'assure pas la même protection contre l'érosion que les espèces indigènes qu'elle concurrence. Elle provoque alors un affaiblissement des berges et de graves problèmes d'érosion.

Ces espèces envahissantes représentent donc une menace sérieuse pour la nature. L’ampleur du problème est telle qu’au niveau mondial, ces néophytes sont la deuxième cause de la diminution de la  biodiversité. Afin de contrer la prolifération de ces espèces, des mesures de luttes actives devraient être mises en place. Pour les particuliers, un simple geste peut aussi contribuer à limiter la dissémination de ces espèces, par exemple en abandonnant les plantes ornementales envahissantes (ex : le Buddleia ou l’arbre à papillons) au profit des espèces indigènes.
 

Stratégie cantonale du lutte contre les néophytes

Le Service de la nature et du paysage intervient activement dans la lutte contre les néophytes:

- à l'intérieur d'un biotope d'importance nationale,
- si la présence de néophytes menace des espèces indigènes rares et
- s'il est à présumer que les efforts déployés aboutissent à un succès.

Les actions en vue de contrôler les espèces néophytes dommageables à l'agriculture sont coordonnées par l'Institut agricole de Grangeneuve.

La problématique des néophytes en lien avec la santé de l'homme est gérée par la Direction de la santé et des affaires sociales.