Grippe saisonnière

Qu’est-ce que la grippe saisonnière ?
La grippe saisonnière est souvent confondue dans le langage courant avec les refroidissements causés par d’autres virus, moins virulents (« état grippal »). La « véritable » grippe est une maladie infectieuse des voies respiratoires supérieures due aux virus Influenza A et B. Plusieurs sous-types de virus, tels le virus Influenza A(H1N1), le Influenza A(H3N2) et le Influenza B circulent actuellement dans le monde. En perpétuelle mutation, ces virus se modifient constamment, ce qui nécessite le réajustement annuel des connaissances de leurs caractéristiques afin de permettre la fabrication de vaccins adéquats.

En Suisse, des épidémies annuelles surviennent de novembre à avril et touchent 5 à 10% de la population. En une saison, la grippe est responsable d’environ 100'000 à 250'000 consultations médicales, 1'000 à 5'000 hospitalisations et 500 à 1'000 décès. Les coûts annuels directs pour le système de santé suisse sont estimés à 100 millions de francs environ. En incluant l’ensemble des coûts à charge de la société, tels les arrêts maladie, les pertes économiques s’élèvent à près de 300 millions de francs. (Références : Office fédéral de la santé publique. The Economic Impact of Influenza in Switzerland – Interpan-demic Situation)


Toute personne peut attraper la grippe. La plupart des personnes en bonne santé s’en remettent très bien, alors que les personnes vulnérables (nourrissons, personnes âgées, personnes atteintes de maladies chroniques ou dont le système immunitaire est affaibli) sont susceptibles de faire de graves complications pouvant mener à la mort.

Quels sont les symptômes de la grippe ?
Forte fièvre (>38°C), frissons, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, toux, rhume et parfois difficultés respiratoires.
Les enfants peuvent également avoir des diarrhées et des douleurs abdominales.
Les personnes âgées n’ont pas toujours de la fièvre.
Contrairement aux refroidissements, où les symptômes apparaissent de façon graduelle, les symptômes en cas de grippe apparaissent de façon brutale.

Quelles peuvent être les complications d’une grippe ?
Les difficultés respiratoires, l’otite moyenne, la pneumonie, la méningite et la myocardite (inflammation du muscle cardiaque) constituent les complications majeures. Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées (>65 ans), celles qui ont une maladie chronique (diabète, maladie cardiaque ou pulmonaire) celles qui souffrent d’un déficit immunitaire ainsi que les nourrissons (les prématurés en particulier).

Quel est le traitement indiqué contre la grippe ?
Les symptômes tels que la fièvre, les maux de tête et les douleurs musculaires et articulaires sont soulagés par des médicaments à base de paracétamol (Dafalgan, Ben-u-ron, Panadol, Acétalgine…).
Attention : l’aspirine (acide acétylsalicylique) n’est pas recommandée pour les enfants et les adolescents car elle peut entrainer des complications - graves bien que rares - (syndrome de Reye).
Des médicaments antiviraux (p.ex Tamiflu®) peuvent être prescrits aux personnes à risque accru de complications. Pris dans les 36 à 48 heures suivant le début des symptômes, ils permettent d'atténuer et de raccourcir la durée de la maladie. Ils ne devraient cependant être pris que sous surveillance médicale. Une prise sans contrôle peut entraîner le développement de résistance des virus au médicament.
Lors de surinfection bactérienne (notamment en cas de pneumonie), des antibiotiques peuvent être prescrits. Ils ne sont cependant pas efficaces contre les virus eux-mêmes et sont destinés à combattre les bactéries qui profitent de l’affection virale pour s’installer, créant ainsi une surinfection.

Quel comportement adopter pour éviter de transmettre la grippe ?

  • Se laver les mains régulièrement et soigneusement à l’eau et au savon
  • Tousser et éternuer en se couvrant la bouche et le nez, de préférence avec un mouchoir
  • Utiliser des mouchoirs jetables et les mettre à la poubelle directement après utilisation
  • Aérer au moins une fois par jour
  • Ne pas utiliser les mêmes affaires de toilette que les autres membres de la famille
  • Nettoyer régulièrement les surfaces de contact (poignées de portes, cuvette des toilettes…)

Pourquoi se faire vacciner contre la grippe ?
La vaccination constitue à l’heure actuelle la seule mesure de prévention efficace contre la grippe et ses complications. Elle offre une protection directe en développant des anticorps chez les personnes vaccinées. Elle permet d’enrayer la propagation du virus et d’empêcher la transmission à des tiers fragilisés par le grand âge ou la maladie et pour qui la protection vaccinale est incomplète ainsi qu’à ceux qui ne peuvent pas être vaccinés (nourrissons). Ainsi, ce ne sont pas que les personnes à risque de complications qui sont encouragées à se faire vacciner chaque année mais également tous ceux qui les côtoient régulièrement et qui en prennent soin (professionnels de santé).

De quoi est composé le vaccin contre la grippe ?
Le vaccin contre la grippe est composé de fragments de virus Influenza. Il contient en outre des excipients (lécithine, formaldéhyde), de l’eau ainsi que des traces d’antibiotiques (néomycine) et de protéines d’œufs.

Pourquoi répéter chaque année la vaccination ?
Les virus Influenza sont en perpétuelle mutation ce qui nécessite un réajustement annuel de la composition du vaccin. Pour permettre la fabrication de vaccins adéquats, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie chaque année en février des recommandations quant à la composition du vaccin prévu pour l’hiver suivant de l’hémisphère nord. Ces recommandations sont fondées sur les caractéristiques des virus en circulation au niveau mondial. L’efficacité du vaccin est donc directement liée à l'adéquation entre le virus circulant et la souche retenue dans la composition vaccinale.

Pour la saison 2015-2016, l’OMS recommande des vaccins protégeant contre les virus A/California/2009 (H1N1) pdm09, A/Switzerland/2013 (H3N2) et B/Phuket/2013 (lignage Yamagata) et contre les virus B/Brisbane/2008 (lignage Victoria) pour les vaccins quadrivalents. Ils ont été adaptés à la situation épidémiologique.

La durée de l'immunité post vaccinale est habituellement comprise entre 6 et 12 mois. La vaccination annuelle est par conséquent de mise.

Qui doit se faire vacciner ?
La vaccination contre la grippe saisonnière peut être envisagée par quiconque souhaite limiter le risque de maladie pour des raisons privées et/ou professionnelles.

Les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) s’adressent en particulier aux personnes suivantes :

a) Personnes avec un risque accru de complications graves en cas de grippe :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus;
  • les personnes atteintes d’affections chroniques telles que les maladies cardiaques, respiratoires (en particulier l’asthme bronchique) ou métaboliques (diabète, obésité) ;
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli (infection VIH, cancer, médicaments immunosuppresseurs);
  • les femmes enceintes en bonne santé dès le 1er trimestre de la grossesse, c'est-à-dire pendant toute la durée de la grossesse, ou ayant accouché au cours des 4 semaines précédentes;
  • les prématurés (nés avant 33 semaines ou ayant un poids de naissance inférieur à 1500 g) ; ils sont à vacciner dès l’âge de 6 mois pendant les 2 premiers hivers suivant leur naissance, avec une demi-dose de vaccin;
  • les personnes résidant dans une maison de soins ou dans un établissement pour malades chroniques.

b) Personnes qui, au sein de leur famille ou dans le cadre de leur activité privée ou professionnelle, sont en contact régulier avec:

  • des personnes à risque accru de complications (voir ci-dessus, sous a));
  • des nourrissons de moins de 6 mois, car tout en étant à risque accru de complications, ceux-ci ne peuvent être vaccinés en raison de leur jeune âge.

La vaccination est recommandée en particulier à tout personnel soignant, médical et paramédical, personnel des crèches, des garderies, des établissements de soins, de retraite ou pour personnes âgées, y compris les étudiants et les stagiaires. 

La vaccination contre la grippe saisonnière peut également être envisagée pour toutes les personnes qui désirent limiter leur risque d’infection grippale pour des raisons privées et/ou professionnelles.

Le vaccin contre la grippe peut-il avoir des effets indésirables ?
Des effets indésirables apparaissent dans environ 5% des cas. Il s’agit de réactions bénignes telles que rougeur ou douleur au point d’injection, légère fièvre, douleurs musculaires, nausées.
Très rarement, de l’urticaire, des œdèmes, de l’asthme ou une autre réaction allergique (choc anaphylactique) peuvent survenir.
Le risque de complications graves dues à la grippe est nettement supérieur à celui d’effets indésirables graves dus à la vaccination.

Qui ne doit pas se faire vacciner contre la grippe ?
Le vaccin contre la grippe est contre-indiqué en cas de réaction allergique grave (choc anaphylactique) à l’un de ses composants. Le vaccin ne doit pas être administré lors d’une allergie grave connue aux protéines de l’œuf.
En cas de fièvre, la vaccination est généralement retardée jusqu’à la disparition des symptômes, car la réponse immunitaire pourrait être diminuée.

Qui doit payer le vaccin contre la grippe ?
La vaccination contre la grippe est prise en charge par l’assurance maladie obligatoire pour toutes les personnes faisant partie d’un groupe à risque accru de complications (voir ci-dessus) sous réserve du montant de la franchise.
La vaccination pour des raisons professionnelles est à la charge de l’employeur.

Où et quand se faire vacciner ?
La vaccination peut se faire chez le médecin traitant. Idéalement, elle est à faire entre la mi-octobre et la mi-novembre, afin que le système immunitaire ait le temps de construire ses défenses avant l’arrivée de la grippe. Une journée nationale de vaccination contre la grippe a lieu chaque année début novembre. Cette année elle se déroulera le vendredi 6 novembre 2015. La vaccination est alors proposée par certains médecins sans rendez-vous et à un prix réduit. Vous trouverez la liste des médecins participant à cette journée sur le site internet du collège de médecine de premier recours (CMPR).

Il est cependant possible de se faire vacciner durant tout l’hiver.

Depuis l’automne 2015 il sera également possible se faire vacciner contre la grippe dans certaines pharmacies du canton de Fribourg. La liste des pharmacies autorisées se trouve sur le site du SSP.