Bloqué par la neige ? Vacances en moins !

"En vacances à Zermatt, j’ai été bloqué par les chutes de neige et n’ai pas pu venir travailler pendant deux jours … Mon employeur veut que je prenne ces jours sur mes vacances. En a-t-il le droit ?"

Oui, il en a le droit.

Neige, verglas, inondations, grève... certaines circonstances exceptionnelles peuvent empêcher un salarié de se rendre à son travail. Si l’employé ne va pas subir de
sanction, son employeur peut exiger qu’il compense ses jours d’absence en les prenant sur ses vacances.

Autre possibilité pour l’employeur : la retenue de salaire.
Le versement d'un salaire en cas d'empêchement de travailler trouve son fondement à l'art. 324a du CO. Pour qu'il y ait versement du salaire, il faut que le travailleur ou la travailleuse soit absent(e) sans faute de sa part et pour des raisons inhérentes à sa personne (maladie, accident par exemple).Un empêchement de travailler dû au fait que le travailleur ou la travailleuse ne peut pas quitter son lieu de vacances, parce qu'une avalanche a coupé la route entre le lieu de vacances et son domicile, est bien un empêchement qui n'est pas dû à la faute du travailleur ou de la travailleuse mais n'est pas un empêchement inhérent à la personne du travailleur ou de la travailleuse. En conclusion, pour cet empêchement de travailler, il n'y a pas versement du salaire.