Des scénarios démographiques fribourgeois désormais annuels et interactifs

6 Novembre 2019 -11h28

Le caractère conjoncturel et souvent imprévisible des facteurs influençant les migrations a conduit le Service de la statistique du canton de Fribourg (SStat) à proposer désormais des projections démographiques mises à jour sur un rythme annuel en plus des projections quinquennales de l’Office fédéral de la Statistique (OFS). Le SStat met aussi à disposition des utilisateurs un outil de calcul permettant de paramétrer soi-même les valeurs liées à la migration internationale et intercantonale. Ainsi, chacun peut appliquer ses propres hypothèses migratoires. Selon le scénario démographique moyen proposé aujourd’hui par le SStat, l’effectif de la population résidante permanente pourrait atteindre 373'100 habitants en 2045 dans notre canton, soit une augmentation de 17,1% par rapport à la fin 2018 (318'714).

famille
famille © Tous droits réservés

C’est dans la Broye que la croissance attendue serait la plus forte, avec une progression supérieure à 30%, alors que la population singinoise aurait, selon ce scénario, déjà atteint son apogée aujourd’hui et amorcerait une période de stagnation, voire de légère décroissance. Dès 2035, la Broye dépasserait le Lac et deviendrait le 4e district du canton en termes de population. Le scénario haut pousse la projection cantonale à 389’400 habitants en 2045, contre 356’700 pour le scénario bas.

Scénarios démographiques 2019-2045
Scénarios démographiques 2019-2045 © Tous droits réservés
Scénarios démographiques 2019-2045
Scénario démographique moyen / Bevölkerungsszenario mittel
Scénario démographique moyen / Bevölkerungsszenario mittel © Tous droits réservés
Scénario démographique moyen / Bevölkerungsszenario mittel

Croissance ralentie et scénarios à la baisse

Les scénarios cantonaux publiés aujourd’hui par le SStat sont sensiblement plus bas que la dernière édition des scénarios cantonaux quinquennaux publiée en mai 2016 par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le scénario moyen de l’OFS citait en effet le chiffre de 435'900 habitants dans le canton de Fribourg en 2045. Cet écart illustre l’extrême difficulté d’établir des projections démographiques portant sur des espaces relativement petits comme les cantons. En effet, plus l’espace observé est petit, plus sa démographie est déterminée par les migrations plutôt que par les mouvements naturels (naissances, décès). Or, les migrations sont beaucoup plus volatiles et difficiles à prédire que les mouvements naturels, plutôt stables, car elles dépendent de phénomènes conjoncturels liés au marché du travail, à l’offre de logements et à l’offre de mobilité. Le trend retenu par l’OFS pour élaborer ses derniers scénarios cantonaux était encore très influencé par la période de croissance particulièrement soutenue qu’a connue le canton de Fribourg jusqu’en 2014, en raison d’une forte immigration internationale et intercantonale. Le coup de frein observé dès 2015 n’y est pas encore pris en compte.

Projections désormais révisées chaque année

Un recalcul annuel des projections permettra de tenir compte des évolutions les plus récentes et d’éviter d’avoir à consulter des projections relativement anciennes dont les hypothèses sont déjà mises à mal. Il faudra donc s’attendre à des révisions annuelles des projections en fonction des derniers chiffres disponibles et du contexte conjoncturel, comme c’est le cas par exemple des prévisions conjoncturelles sur la croissance du PIB, qui sont régulièrement mises à jour. Le SStat collaborera avec l’OFS pour que, tous les cinq ans, ses projections annuelles fondées sur un modèle simplifié adoptent les mêmes hypothèses et convergent autant que possible vers les projections quinquennales de l’OFS.

Modèle paramétrable : do it yourself

Une projection démographique est un mécanisme destiné à chiffrer la réponse à la question « comment évolueront les effectifs et la structure de la population si… ? », la suite de la phrase dépendant de la conjoncture du moment, du contexte, voire de toutes sortes de contraintes auxquelles on est confronté lorsqu’on procède à des travaux de planification. Les scénarios proposés par les statisticiens sont en général plutôt conservateurs, car ils ont pour mission de fournir une base de réflexion sur laquelle chacun doit pouvoir greffer sa propre vision de l’avenir ou alors tester les avenirs possibles auxquels il souhaite se préparer. Afin de faciliter ce type de démarche, le SStat met à disposition des utilisateurs un outil de calcul (une feuille Excel disponible sur le site internet du SStat) permettant de paramétrer soi-même les valeurs liées à la migration internationale et intercantonale. Ainsi, chacun pourra appliquer ses propres hypothèses migratoires et produire les résultats (effectifs, structure par âges, par sexes et par districts 2019-2045) qui en découlent.

Les résultats complets (avec tableaux et graphiques), le rapport méthodologique, le modèle paramétrable et les données et résultats des trois scénarios, moyen, haut et bas, sont disponibles (en français) au lien suivant : https://www.fr.ch/sstat/institutions-et-droits-politiques/statistiques/projections-demographiques-du-canton-de-fribourg

Renseignements

Pierre Caille, chef du service de la Statistique, T+41 26 305 28 20

Martial Clément, Chef de section données de registres et projets spéciaux, T+41 26 305 28 35

Actualités liées