Contribution à l'innovation et à la croissance économique du canton de Fribourg, en 2017

31 Janvier 2020 -10h00

En octobre dernier l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié les nouveaux chiffres concernant la démographie des entreprises (UDEMO) en 2017. Voici les principaux résultats propres au canton de Fribourg et plus largement ceux qui illustrent la contribution à l’innovation et à la croissance économique de notre canton.

Contribution à l'innovation et à la croissance économique du canton de Fribourg, en 2017
Contribution à l'innovation et à la croissance économique du canton de Fribourg, en 2017 © Tous droits réservés

1'200 nouvelles entreprises créées "ex nihilo" ont vu le jour, soit 38 de moins qu'en 2016 (-3,1%). Cela représente 3,1% des nouvelles créations en Suisse. Les principales branches concernées par de nouvelles créations sont les activités spécialisées scientifiques et techniques, la santé humaine et l’action sociale. Les nouvelles créations se concentrent majoritairement dans le district de la Gruyère (8,5%), de la Veveyse (8,3%) et de la Glâne (8,3%) lorsque l’on compare le nombre de créations au total des entreprises actives dans ces districts. Les districts qui présentent, a priori, moins de dynamisme dans ce domaine sont la Sarine (7,0%) et la Singine (6,0%). Ces nouvelles entreprises doivent lutter pour leur survie. Ainsi, plus de quatre entreprises sur cinq créées en 2016 étaient encore actives après une année, tandis que le taux de survie des nouvelles créations de 2014 chute à 55,4% après 3 ans.

La branche « recherche et développement » compte 361 emplois en 2017. La branche a ainsi enregistré une perte d’emplois nette de 4% dans le canton de Fribourg, alors que, grâce au dynamisme des grands centres, elle a crû de 4,4% dans l’ensemble du pays. Par ailleurs, sur ces 361 emplois, seuls 32,6% sont occupés par des femmes, alors que cette proportion est de 37,2% au niveau national.

Mais la branche « recherche et développement » proprement dite n’a pas un poids très élevé dans l’économie fribourgeoise. Elle n’occupe que 0,3% des emplois, deux fois moins qu’au niveau national (0,6%). Par contre, parmi les autres industries à haute intensité de recherche et développement, la branche « fabrication de produits informatiques, électroniques et horlogerie », qui occupe 2,6% des emplois du canton de Fribourg (CH : 2,5%), a enregistré une augmentation nette de ses effectifs de 2,9% dans le canton, contre une baisse nette de 0,7% dans l’ensemble du pays. Mieux encore, les emplois dans l’industrie pharmaceutique (0,9% des emplois du canton) ont crû de 11,5% en un an (CH : +1,9%).

Pour avoir un aperçu de la dynamique du développement des entreprises, on peut se pencher sur les entreprises à forte croissance qui sont définies comme des entreprises marchandes avec au moins 10 emplois dont les effectifs ont augmenté de plus de 10% en moyenne annuelle sur trois années consécutives. Les résultats montrent qu'en 2017, le canton de Fribourg comptait 129 entreprises à forte croissance, soit 6,9% du total des entreprises d’au moins 10 emplois actives en 2017. Cette proportion est la même qu’en Suisse. Sur la période de 2014 à 2017, 1’749 emplois ont été créés dans le canton par les entreprises à forte croissance, soit une croissance moyenne annualisée de 15,8% par an, légèrement inférieure à celle de la Suisse (18,0%).

La proportion des emplois dans les branches novatrices et dans les branches à forte productivité nous rappelle que l’économie fribourgeoise demeure en deçà de la moyenne dans ces domaines, laquelle est boostée par les performances de pointe des régions métropolitaines du pays.

Actualités liées