Conjoncture fribourgeoise : la reprise se fait attendre

26 Février 2016 -09h00

La situation conjoncturelle demeure bien morose en terre fribourgeoise. En ce début d'année, les indicateurs au vert se comptent sur les doigts d'une main.

Figée au rouge durant toute l'année dernière, la branche des machines et véhicules est la seule, parmi celles observées, à se remettre en branle : grâce à une position concurrentielle retrouvée hors de l'UE, son taux d'utilisation des capacités techniques s'est bonifié. Du coup, même avec un carnet de commandes encore loin d'être rempli, les perspectives d'évolution des affaires, à l'exportation surtout, redeviennent favorables pour le trimestre à venir. Dans les autres branches industrielles participant aux enquêtes du KOF, tout comme dans le commerce de détail d'ailleurs, les chefs d'entreprises font part d'une marche des affaires qui peine à redémarrer et, sous l'effet de nouvelles réductions des prix de vente, d'une érosion persistante des marges bénéficiaires. Même si les entrées de commandes sont considérées comme satisfaisantes, les perspectives pour les prochains mois restent sombres, notamment sous l'angle de l'emploi, où beaucoup d'entreprises jugeant encore leur effectif de personnel trop élevé, envisagent de le réduire. Le taux de chômage, qui a grimpé à 3,7% en janvier, en raison de facteurs saisonniers surtout, reflète certainement déjà aussi ces difficultés. 

Commandez le nouveau numéro
 

Quelques indicateurs conjoncturels sur notre site :

- Baromètre de l'économie - Construction
- Marche des affaires dans l'industrie - Ventes immobilières
- Commerce extérieur - Nuitées
- Chômage - Mises en circulation de voitures neuves

Le consulter online

Actualités liées