Retour
bpa bfu
logo bpa bfu © Tous droits réservés

Nouvelle saison de ski

bpa bfu
logo bpa bfu © Tous droits réservés

13 Décembre 2018 - 16h45

Quelque 76 000 blessés sont recensés chaque année dans les domaines skiables helvétiques. Si le matériel et la sécurité des pistes se sont fortement améliorés avec les années, l’adepte des sports d’hiver peut également jouer un rôle actif dans la réduction du risque de blessures. Le bpa – Bureau de prévention des accidents distille quelques conseils afin d’aborder la nouvelle saison dans les meilleures conditions.

En Suisse, quelque 76 000 skieurs ou snowboarders se blessent chaque année dans les domaines skiables helvétiques au point de devoir consulter un médecin. Environ un quart d’entre eux sont des touristes étrangers. De plus, 16 personnes adeptes du ski ou du snowboard perdent la vie sur ou à proximité des pistes. La nouvelle statistique du bpa relative aux transports de blessés dans les sports de neige indique également quelle partie du corps est la plus exposée aux blessures: pour le ski, il s’agit des jambes dans plus de la moitié des cas.

Différentes études montrent également que le risque de blessures relatif aux sports de neige a presque diminué de moitié entre les années 1970 et 1990, avant de stagner. Au-delà de l’amélioration de l’équipement et de l’augmentation du niveau de sécurité sur les descentes préparées, l’amateur de sports de neige peut influencer positivement le risque de blessures en se préparant correctement à la nouvelle saison, et ceci tant au niveau du matériel que du physique.

Corps mis à rude épreuve

Benedikt Heer, spécialiste des sports d’hiver au bpa, rappelle que ces derniers mettent le corps à rude épreuve. «De nombreux skieurs et snowboarders manquent de force, d’endurance et de coordination pour exécuter des mouvements peu courants. Il est donc important durant la phase de préparation de renforcer la musculature du tronc et des jambes ainsi que de travailler l’équilibre.»

Un matériel adéquat contribue également à la réduction des risques. «Il est notament impératif avant chaque saison de faire régler ses fixations de ski dans un magasin spécialisé», indique Benedikt Heer. Bien réglées, ces dernières permettent d’éviter des blessures à la partie inférieure des jambes ainsi qu’au niveau des chevilles. La vignette du bpa, délivrée par plus de 700 revendeurs spécialisés, atteste le bon réglage des fixations et rappelle à l’amateur de ski la prochaine échéance.

Un coffre de toit: d’avantage d’espace mais attention au rangement

Une fois le matériel prêt et la condition physique affûtée, il ne reste plus qu’à franchir l’épreuve de la route pour rejoindre les pistes. Mais une grande partie des personnes qui partent en vacances de ski en voiture rencontrent le même problème: trop de bagages et pas assez d’espace de rangement. Un coffre de toit permet de disposer de davantage d’espace. Une nouvelle vidéo du bpa rappelle quelques règles à respecter pour conduire en toute sécurité avec un coffre de toit.

Actualités liées