Luge: de nombreuses blessures à la tête, peu de casques

12 Février 2020 -14h10

Faire de la luge est considéré comme un sport familial sans danger. La statistique des accidents ébranle cependant cette bonne réputation. En effet, plus de 6500 personnes se blessent par an, dont une sur six à la tête. Un casque protège, mais seule la moitié des lugeurs en porte un, comme le montre un relevé du BPA. Le choix du matériel est également important: les luges de randonnée sont plus faciles à diriger que les luges classiques rigides.

Enfant luge
Enfant luge © 2018 Etat de Fribourg – Staat Freiburg

Aucun skieur ou snowboarder débutant n’ose descendre une piste noire le premier jour. En effet, tout le monde s’accorde à dire que ces sports demandent de l’entraînement. Il en va autrement pour la luge: nombreux sont ceux qui s’élancent sans se poser de questions. Or, ici aussi, une bonne préparation, un bon matériel et une technique correcte sont essentiels pour arriver indemne en bas de la piste. La statistique des accidents montre que beaucoup ne suivent pas ces recommandations.

En moyenne annuelle en Suisse, 6500 lugeurs ont un accident qui nécessite un traitement médical et une personne y laisse même la vie. La majorité des accidents sont des accidents individuels. Il y a cependant aussi des collisions, que ce soit avec des personnes, des arbres, des barrières, des poteaux ou bien des véhicules.

De nombreuses têtes ne sont pas protégées

15% des blessures concernent la tête et incluent de graves traumatismes cranio-cérébraux. Si l’on porte un casque, dans l’idéal un casque de ski, le risque de se blesser à la tête en cas de chute ou de collision est beaucoup plus faible. Cependant, près de la moitié des lugeurs ne porte pas de casque, comme le montre un récent relevé du BPA. La comparaison avec le taux de port du casque chez les adeptes de ski ou de snowboard est frappante pour toutes les tranches d’âge: alors que 99% des enfants et des jeunes portent un casque à skis ou à snowboard, ils ne sont que 80% en luge. Les adultes ne sont même que 43% à porter un casque en luge, contre 92% à skis ou à snowboard.

La luge de randonnée est plus sûre

Une partie des accidents est liée au choix du matériel. Les luges classiques, de type Davos ou Grindelwald, ne sont pas conçues pour faire du sport, mais pour transporter du matériel. Les luges de randonnée peuvent être dirigées plus facilement et de manière plus précise.

Pour faire de la luge en sécurité

• Portez un casque.

• Enfilez des chaussures montantes robustes à semelles profilées et équipées de crampons s’il y a de la glace.

• N’empruntez que des pistes de luge officielles ainsi que des chemins et des pentes sans obstacles.

• Préférez les luges de randonnée.

• Respectez les 10 règles de comportement pour lugeurs.

Actualités liées