Retour
professionnels de la santé
professionnels de la santé © 2018 Tous droits réservés

Le contrôle et la surveillance des acteurs du domaine de la santé

professionnels de la santé
professionnels de la santé © 2018 Tous droits réservés

Autorisations de pratique des professionnel-le-s de la santé; autorisations d'exploiter des institutions de santé; approbations et fixations tarifaires; mandats de prestations des institutions de la promotion de la santé et la prévention ; droits des patient-e-s;

Autorisations de pratique des professionnel-le-s de la santé

Tous les professionnel-le-s de la santé qui veulent exercer, soit à titre indépendant ou à titre dépendant dans le canton de Fribourg doivent être au bénéfice d'une autorisation ordinaire de pratique. 

Autorisations d'exploiter des institutions de santé

Afin de protéger la santé de la population et de garantir des soins appropriés et de qualité, la création, l'extension, la transformation et l'exploitation de toutes institutions de santé sont soumises à autorisation.

Sont considérés comme institutions de santé, les hôpitaux, les établissements pour personnes âgées, les services d'aide et de soins à domicile, les laboratoires d'analyses médicales, les instituts médico-techniques, les services d'ambulance, les centres de recherche avec des personnes, les institutions de lutte contre les toxicomanies, de promotion de la santé et de prévention et les autres institutions spécialisées.

Approbations et fixations tarifaires

Hôpitaux du canton de Fribourg et les tarifs hospitaliers

Mandats de prestations des institutions de la promotion de la santé et la prévention

L'Etat encourage les mesures de promotion de la santé et de prévention, afin d’assurer la mise en œuvre de la politique de promotion de la santé et de la prévention. 

Pour cela il conclut des mandats de prestations avec des institutions actives dans le domaine de prévention et de promotion. Ces mandats définissent les missions confiées à ces institutions, les prestations, les objectifs, leur source de financement et la procédure d’évaluation.

Droits des patient-e-s

Les Suisses rencontrent leur médecin trois fois par an en moyenne, sans parler des soins dentaires, hospitaliers ou à domicile. Si les relations avec les professionnel-le-s de la santé sont fréquentes, les lois qui les régissent et qui reconnaissent des droits aux patients et patientes sont souvent peu connues. Bien informé, ils sont pourtant mieux à même d’évaluer leur situation et de faire valoir leur point de vue. Ainsi, ils participent en toute connaissance de cause aux traitements qui lui sont proposés, ce qui rejaillit positivement sur la qualité de la relation thérapeutique.

Actualités liées