Retour
PIC
PIC © 2018 Tous droits réservés

1ère conférence sur la Protection des infrastructures critiques (PIC)

PIC
PIC © 2018 Tous droits réservés

17 Septembre 2018 - 13h42

La 1ère Conférence sur la Protection des infrastructures critiques (PIC), organisée par l'Etat de Fribourg, s'est tenue mardi dernier dans les locaux de Groupe E SA, en présence du Conseiller d'Etat Maurice Ropraz, devant un auditoire de nombreux chefs d'entreprises et de chargés de sécurité.

Le projet « Protection des infrastructures critiques (PIC) », initié par la Confédération, charge les cantons de recenser toutes les infrastructures qui soit mettent en danger une grande partie de la population, soit sont importantes pour sa survie. Ainsi, parmi les quelque 300 infrastructures recensées par le canton, on retrouve des infrastructures de différents domaines, tels que les soins, la production alimentaire ou énergétique. Cet inventaire, dans lequel ces infrastructures sont classées en fonction de leur criticité, est donc un outil essentiel à la planification et la gestion des catastrophes (plus d'infos sous www.infraprotection.ch).

Quelques 30 directeurs d'infrastructures critiques du canton, ainsi que leurs chargés de sécurité, ont été accueillis par le Conseiller d'Etat Maurice Ropraz, Directeur de la sécurité et de la justice, à cette 1re Conférence bisannuelle sur la protection des infrastructures critiques (PIC). Les accents principaux de cette manifestation portaient sur le rôle des exploitants d'infrastructures critiques dans le cadre du projet PIC ainsi que sur les conséquences d’une rupture subite de l’approvisionnement en électricité (blackout). Pour ce dernier thème, M. Roland Stadler, de la Fédération des Coopératives Migros, a présenté l’analyse faite par la coopérative dans ce domaine précis. L’objectif consistait aussi de sensibiliser les participants à la problématique, de les inciter à analyser la vulnérabilité de leurs entreprises et de se faire des réflexions sur les possibilités d’atténuer les risques.

Enfin, les participants ont souhaité que cette conférence soit renouvelée tous les deux ans pour aborder d’autres thèmes et faire le point sur les mesures prises entre temps par les exploitants des infrastructures critiques.

Actualités liées