Chômage partiel : 6,4 millions de francs versés aux entreprises

15 Avril 2020 -13h47

​​​​​​​ Plus de 5000 demandes d’indemnités pour réduction de l’horaire de travail (RHT) en lien avec le coronavirus ont été déposées auprès du Service public de l’emploi (SPE). 90% ont été acceptées. C’est aux caisses de chômage désormais qu’incombe le traitement des décomptes et le versement des indemnités. 6,4 millions de francs ont déjà  été versés à titre d’indemnités RHT par la Caisse publique de chômage.

RHT
RHT © Tous droits réservés

Le Service public de l’emploi a reçu plus de 5000 demandes d’indemnités pour réduction de l’horaire de travail (RHT) en lien avec le COVID-19 depuis le 1er mars 2020. A titre de comparaison, aucune demande n’avait été déposée auprès de l’Autorité cantonale à la même période de l’année passée. La quasi-totalité des dossiers a été traitée et près de 90% des demandes ont été validées.  Les refus concernent pour la plupart des indépendants qui ont été redirigés vers leur caisse de compensation pour l’obtention de l’APG.  Les demandes RHT concernent 27% de la population active fribourgeoise, soit 46'000 personnes environ (chiffre provisoire, seuls les décomptes des caisses de chômage permettront d’avoir une idée précise des employés réellement touchés par le chômage partiel). La plupart des branches de l’économie sont impactées, avec en tête la restauration et la construction.

6,4  millions francs d’indemnités versés par la Caisse publique de chômage

Le traitement des demandes RHT entre désormais dans sa deuxième phase. En cas d’acceptation par le SPE, l’entreprise transmet chaque mois à la caisse de chômage de son choix le décompte d’indemnités en cas de RHT. Sur la base des pièces fournies par l’entreprise, la caisse établit le montant des indemnités et procède au versement. 90% des entreprises en RHT se sont tournées vers la Caisse publique de chômage, qui met en moyenne cinq jours pour traiter  un dossier complet et procéder au versement. En date du 15 avril,  la Caisse publique de chômage a vérifié 820 décomptes d’entreprises pour un montant plus de 6,4 millions francs (avances comprises).

Actualités liées