Intempéries et retard au travail

"A cause de la tempête un arbre est tombé sur les rails et mon train a été annulé. Je suis arrivé au travail avec 3 heures de retard. Mon chef veut que je prenne ces heures sur mes vacances ! En a-t-il le droit ?"

Arbre sur la voie ferrée
Arbre sur la voie ferrée © Tous droits réservés

Oui, il en a le droit.

Tempête, neige, verglas, inondations, grève... certaines circonstances exceptionnelles peuvent empêcher un salarié de se rendre à son travail à temps. Si l’employé ne va pas subir de sanction, son employeur peut exiger qu’il compense ses heures ou ses jours d’absence en les prenant sur ses vacances.

Autre possibilité pour l’employeur : la retenue de salaire.
Le versement d'un salaire en cas d'empêchement de travailler trouve son fondement à l'art. 324a du CO. Pour qu'il y ait versement du salaire, il faut que le travailleur ou la travailleuse soit absent(e) sans faute de sa part et pour des raisons inhérentes à sa personne (maladie, accident par exemple).Un empêchement de travailler dû au fait que le travailleur ou la travailleuse ne peut pas atteindre son lieu de travail à temps à cause d'un arbre tombé sur la voie ferrée est bien un empêchement qui n'est pas dû à la faute du travailleur ou de la travailleuse mais n'est pas un empêchement inhérent à la personne du travailleur ou de la travailleuse. En conclusion, pour cet empêchement de travailler, il n'y a pas versement du salaire.

Actualités liées