Retour
Observation des sols FRIBO
Observation des sols FRIBO © Tous droits réservés

Une rencontre à Grangeneuve pour faire le point sur l’état des sols fribourgeois

Observation des sols FRIBO
Observation des sols FRIBO © Tous droits réservés

14 Mai 2019 - 11h00

Depuis plus de trente ans, les sols du canton de Fribourg sont passés à la loupe à intervalles réguliers. Les résultats des dernières analyses ont été présentés aux agriculteurs, aux jardiniers et aux communes qui participent au Réseau d’observation des sols (FRIBO) le mardi 14 mai à Grangeneuve, l’Institut agricole de l’Etat de Fribourg. Ces résultats montrent que la fertilité des sols agricoles est globalement bonne. La situation générale des jardins familiaux reste par contre préoccupante, même si une légère amélioration est remarquée au niveau du phosphore.

Créé en 1987, le Réseau fribourgeois d’observation des sols agricoles compte 250 sites. Il a été complété entre 2004 et 2006 avec 53 sites urbains et 14 sites forestiers. Les principaux objectifs de FRIBO sont l’acquisition d’informations sur la nature et l’état des sols à la campagne et dans les agglomérations (espaces verts, places de jeux et jardins familiaux) ainsi que le suivi de l’évolution de la qualité des sols.

Les sols des sites agricoles et urbains sont analysés tous les cinq ans. Le dernier cycle s'est terminé en 2016. Une séance d’information a été organisée le 14 mai 2019 à Grangeneuve pour présenter les résultats des analyses à tous les acteurs du réseau FRIBO (agriculteurs, jardiniers et communes) ainsi qu’aux personnes intéressées à la protection des sols. La séance a également permis de donner des conseils pour conserver, voire améliorer la qualité des sols.

Etat des sols fribourgeois

Les analyses effectuées montrent que la fertilité des sols agricoles est globalement bonne dans tout le canton. Les teneurs en humus ont toutefois nettement baissé dans les sols tourbeux du Seeland. Dans les alpages, une diminution de la minéralisation du carbone organique et de la biomasse microbienne – deux paramètres indicateurs de la fertilité des sols – a été observée et reste jusque-là inexpliquée.

Dans les zones urbaines, la qualité des sols des espaces verts, des places de jeux et des prairies permanentes est bonne. La situation des jardins familiaux reste par contre préoccupante. Les teneurs élevées de phosphore et de potassium sont révélateurs d’une surfertilisation. Cependant, les recommandations émises par le canton semblent être efficaces, puisqu’on observe une légère baisse du phosphore dans les derniers résultats. Certains jardins présentent également des concentrations élevées de métaux lourds, dont les causes peuvent être diverses (cendres, produits phytosanitaires…). Les recommandations pour les locataires des jardins familiaux, et plus généralement pour tous les jardiniers amateurs, restent d’actualité.

Pour en savoir plus

Actualités liées