Les principaux polluants dans le sol: dioxines et furanes

Polluants dans le sol
Polluants dans le sol © 2012 Service de l'environnement - Etat de Fribourg
Les principaux polluants dans le sol

Métaux lourds: Cadmium (Cd)  / Cuivre (Cu)  / Plomb (Pb)  / Zinc (Zn)

Polluants organiques: Dioxines et furanes (PCDD/F)  / Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)  / Polychlorobiphényles (PCB)

Valeurs de référence pour les sols

Dioxines et furanes (PCDD/F)

Origine

Les PCDD/F sont issus principalement de processus de combustion en présence de composés chlorés. Il existe 210 composés de dioxines et furanes, dont la toxicité varie beaucoup. Seuls 17 de ces composés sont biologiquement importants à cause de leur toxicité.

Principales sources

Incinération de déchets, en particulier incinération illégale en plein air et dans les chauffages domestiques, processus de combustion dans les moteurs, recyclage de métaux, incendies de forêts, éruptions volcaniques. L’apport dans les sols provient principalement par la voie aérienne.

Effets sur l’homme

Les PCDD/F sont très toxiques, quelques-uns des composés appartiennent aux substances les plus toxiques pour l’homme. Ils sont solubles dans les graisses, c. à d. qu’ils s’accumulent avant tout dans les tissus graisseux des organismes, ainsi que dans le lait maternel. Des contaminations aigües ou chroniques peuvent provoquer de l’acné chlorique, des troubles hormonaux ainsi qu’une plus forte probabilité d’apparition d’un cancer.

Effets sur les animaux

Les animaux sont encore plus sensibles au PCDD/F que les hommes. Ils absorbent ces composés principalement par l’alimentation. Les risques d’intoxications proviennent de l’ingestion orale de terre contaminée et des plantes fourragères contaminées par des dépôts de polluants atmosphériques. Les PCDD/F s’accumulent dans le lait des vaches et dans les œufs de volailles.

Effets sur les plantes

La contamination des végétaux par les PCDD/F se produit principalement par des dépôts de polluants atmosphériques. Les légumes à feuilles sont donc les plus touchés. Les PCDD/F sont aussi absorbés, mais dans une moindre mesure, par les parties souterraines des plantes. Ces composés s’accumulent en priorité dans les couches de cellules superficielles des racines.

Particularité

Les PCDD/F sont particulièrement redoutables dans l’environnement, car ils sont extrêmement persistants. Ils sont présents dans le monde entier.

Documents

Actualités liées