« Est-ce que je suis normal(e) ?»
« Est-ce normal si ... ? »

L'être humain se pose naturellement ce genre de questions. Comment trouver des réponses alors que cela concerne l'intimité ? Ce n'est pas toujours facile de savoir à qui s'adresser. Le médecin, le/la gynécologue ou d'autres professionnel-le-s formés à la santé sexuelle peuvent t'aider. Ils/elles ont l'habitude de parler de ces sujets-là et sont soumis-ses au secret professionnel.

Se respecter
Quand elle est vécue dans le respect de soi-même et de l'autre, la sexualité contribue au bien-être général. C'est pourquoi il est important que tu fasses tes propres expériences tout en te respectant afin de connaître et de choisir tes préférences en matière de sexualité.

La diversité de la sexualité
Quand on parle de relations sexuelles, on pense le plus souvent à l'acte sexuel avec pénétration. Pourtant, la sexualité comporte de nombreuses variations ! Avant la première expérience sexuelle coïtale (avec pénétration), on peut pratiquer d'autres expériences intimes sans pour autant qu'il y ait pénétration : caresses, jeux sexuels, sexe oral... La sexualité, ça  évolue tout au long de la vie.

Les droits sexuels
Parmi les droits humains reconnus par de nombreux pays et notamment la Suisse, il existe des droits liés à la sexualité. Comme tout être humain, tu as le droit :

  • de vivre ta sexualité de manière librement choisie
  • d'être informé(e) sur la sexualité
  • de choisir ton/ta partenaire
  • de te marier ou non
  • d'avoir ou non des enfants et de choisir à quel moment

Tu as également le droit de ne pas vivre ta sexualité si tu n'en ressens pas le besoin.

L'orientation sexuelle
On peut être attiré(e) par les personnes du sexe opposé ou du même sexe, ou expérimenter l'une ou l'autre attirance pendant la période de l'adolescence. Alors que certains sont très vite au clair de leur préférence sexuelle, d'autres ont besoin d'expérimenter et ne le sauront que bien plus tard. Les sites suivants peuvent répondre à de nombreuses questions au sujet de l'orientation sexuelle :
www.violencequefaire.ch
www.vogay.ch
www.sarigai.ch

Communiquer ses inquiétudes
On peut parfois avoir des difficultés sexuelles : éjaculation précoce, sècheresse vaginale, absence d'orgasme, baisse du désir sexuel, etc. Parler ouvertement de ces difficultés avec son/sa partenaire peut déjà aider ; une consultation auprès d'un centre spécialisé, comme le CFSS, peut être nécessaire. C'est le domaine de la sexologie.

Actualités liées