Retour
Journées du logement de Granges 2018
Journées du logement de Granges 2018 © 2018 Tous droits réservés

Les projets-modèles dans le domaine du logement donnent de précieuses impulsions

Journées du logement de Granges 2018
Journées du logement de Granges 2018 © 2018 Tous droits réservés

9 Novembre 2018 - 07h56

Granges, 08.11.2018 - Les projets-modèles sont des laboratoires qui permettent d’aborder des défis spécifiques en testant de nouvelles méthodes, approches et procédures. Sous le titre «Projets-modèles dans le domaine du logement: un Tour de Suisse», le séminaire des Journées du logement a présenté neuf projets soutenus par l’Office fédéral du logement (OFL). Les quelque 200 participants ont pu bénéficier de retours d’expérience offrant de nouvelles perspectives pour faire face aux problèmes à venir.

Les projets-modèles présentés couvrent un large spectre de défis autour du logement. Emil Kälin, secrétaire général de la Direction de l'économie publique du canton d'Uri, et Mario Fuchs, président de la commune de Täsch, ont montré comment les problèmes spécifiques des régions touristiques sont abordés dans la région du Gothard et dans le Mattertal supérieur (VS), pour mettre à disposition des habitants des logements abordables et en phase avec lesx attentes actuelles, pour freiner l'exode de la population et favoriser la mixité sociale.

Dans une discussion à bâtons rompus, Matteo Pagani, représentant des propriétaires du lotissement Morenal à Bellinzone, et Mario Fuchs ont expliqué comment il est possible de repositionner des lieux souffrant d'une mauvaise réputation, à travers la promotion de nouvelles offres, par exemple pour des personnes âgées, ou un marketing territorial. Florence Schmoll, responsable du Département de l'urbanisme de Bienne, et Fritz Freuler, pour les maîtres d'ouvrage d'utilité publique de la ville, ont montré comment le potentiel des lotissements coopératifs biennois est mis à profit et revalorisé sur le plan architectural et urbanistique en vue d'un développement vers l'intérieur socialement supportable. La durabilité sur le plan écologique est une des préoccupations fondamentales de la coopérative genevoise Équilibre. Les systèmes de recyclage des eaux usées installées dans leurs immeubles permettent, selon les représentants de la coopérative, Christophe Brunet et Olivier Krumm, de réduire fortement la consommation d'eau en renonçant à l'utilisation du réseau public des eaux usées, et en recyclant et valorisant les ressources que représentent les excréments des habitants.

L'évolution démographique représente un défi de taille en ce qui concerne les maisons individuelles en propriété. Kathrin Strunk a montré de quelle manière l'Association suisse des propriétaires fonciers HEV Suisse sensibilise les baby-boomers vieillissants à la question d'une utilisation rationnelle du logement et à la nécessité d'adapter leur situation aux besoins d'une nouvelle phase de la vie. Quant au projet de propriété du logement à durée limitée développé par la Haute école de Lucerne en collaboration avec de nombreux partenaires du monde de l'économie, il vise à ouvrir l'accès à la propriété du logement également aux ménages à revenu plutôt modeste.

Ce «Tour de Suisse» s'est achevé sur deux exemples provenant de Suisse romande. Les membres de l'association des communes de la Riviera vaudoise ont cherché comment, au moyen d'une offre de logements appropriée, contrebalancer le vieillissement menaçant de la population et attirer de jeunes adultes et des familles. Et la Plateforme logement de l'Ouest lausannois, qui réunit huit communes, offre un lieu de réflexion et de collaboration en vue d'une stratégie commune pour un territoire qui connaît un fort développement. De tels efforts intercommunaux sont prometteurs même s'ils sont difficiles à mettre en place, comme l'ont confirmé Claudine Wyssa, présidente de Stratégie et développement de l'Ouest lausannois SDOL, Yvan Schmidt, spécialiste de l'immobilier, et Marco Achermann, aménagiste cantonal d'Uri.

Trois autres manifestations figurent au programme des Journées du logement de Granges, qui se termineront le 17 novembre: la projection, le 12 novembre à 18h30 au cinéma Rex, de «Die Gentrifizierung bin ich: Beichte eines Finsterlings», un documentaire de Thomas Haemmerli empreint d'autodérision; l'exposition «Priisnagel Fotografie 2018» au Kunsthaus de Granges, qui s'achèvera le 11 novembre, ainsi que la visite, le 17 novembre à 10h, du lotissement d'une coopérative participant au projet-modèle biennois.

 


Adresse pour l'envoi de questions

Doris Sfar, OFL, cheffe du secteur Questions fondamentales et information, +41 58 480 91 85

Actualités liées