Concept castor Fribourg - l'essentiel sur une page

Concept castor
Service des forêts et de la faune © Tous droits réservés

Vu l'augmentation de la population de castors dans le canton de Fribourg et les conflits liés au mode de vie de cet animal, il est nécessaire d'établir les bases de la cohabitation à long terme avec le castor. Le présent concept intègre les contraintes légales, la situation actuelle du castor et les besoins de la société. Le Concept Castor Fribourg a donc pour but de concilier les activités humaines et la protection du castor, d'établir la procédure en cas de conflits, de régler ces derniers par des solutions durables et de les prévenir. En creusant des terriers, en construisant des barrages et en abattant des arbres, le castor contribue à enrichir la diversité structurelle dans l'eau comme sur les berges et à stimuler la dynamique des cours d'eau. De nombreuses espèces animales et végétales en profitent. Cependant, par ses activités, le castor peut aussi provoquer des dégâts importants. En cas de découverte de dégâts causés par les castors ou en présence de situations pouvant engendrer des conflits, le garde-faune doit être informé. Il évaluera la situation et fournira des conseils sur les mesures à prendre.

Les dégâts causés par le castor aux cultures, p. ex. aux betteraves sucrières, au maïs ou aux céréales, peuvent être indemnisés par le Service des forêts et de la faune. Les dommages causés à la forêt sont indemnisés dans la mesure où ils portent préjudice à sa conservation ou à sa régénération par des essences adaptées à la station. Les dommages causés à la végétation riveraine, à des arbres fruitiers ou d'ornement, à des exploitations d'horticulture ou à des cultures d'arbres de Noël ne sont pas indemnisés. Les dégâts aux infrastructures, p. ex. talus ou chemins, ne sont pas indemnisés non plus. Les dégâts causés par le castor et les conflits qui en découlent sont fréquemment dus à un manque de place réservée aux cours d'eau. La revitalisation d'un cours d'eau peut à long terme être la mesure la plus durable et la moins coûteuse. A court terme, différentes mesures de prévention peuvent être envisagées afin d'atténuer les problèmes. Les mesures de prévention peuvent être financées en partie par le fonds de la faune. D'éventuelles interventions au niveau des individus (c.-à-d. prélèvements) ne sont envisageables qu'en cas de menaces graves pour des zones habitées ou pour l'homme et uniquement si des mesures de prévention ne permettent pas de résoudre le problème.

Bien que les populations de castors aient considérablement augmenté, l'espèce a encore besoin d'une attention particulière et de protection. La taille de la population est encore relativement faible; dans plusieurs régions l'espèce a de la peine à coloniser les affluents. De nombreux cours d'eau sont altérés et le castor est souvent victime d'accidents routiers. Afin d'assurer un échange entre les différentes populations de castors, des solutions doivent être trouvées pour leur permettre de contourner certains obstacles (barrages, seuils) le long de plusieurs cours d'eau. Le castor peut aussi être favorisé par une végétation riveraine adaptée. Le Service des forêts et de la faune et le Service Conseil Castor assurent le suivi de la population de castors dans le canton de Fribourg et en informent régulièrement la population. 

Actualités liées