Projet Poya: nouvelle variante pour le carrefour Saint-Léonard

26 Novembre 2008 -11h00

La Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions (DAEC) a présenté au Conseil d'Etat une nouvelle variante de tracé pour le carrefour Saint-Léonard. Le projet prévoit de diriger le trafic provenant du pont de la Poya dans une galerie souterraine qui déboucherait sur la route de Morat. Le Conseil d'Etat a donné le mandat à la DAEC de poursuivre les études. La décision formelle sera prise début 2009.

Le carrefour Saint-Léonard, dans la configuration mise à l’enquête en 2005, pose problème sous l’angle de la fluidité du trafic aux heures de pointe, ainsi que pour le flux piétonnier dans cette zone vouée aux sports et aux loisirs. Plusieurs nouvelles variantes pour améliorer la situation ont donc été étudiées par la DAEC.
 
Galerie souterraine
 
La proposition privilégiée prévoit la construction d’une galerie souterraine qu’emprunteraient tous les véhicules allant ou venant du pont de la Poya. Longue de quelque 500 mètres, cette galerie déboucherait sur la route de Morat à proximité du carrefour Général-Guisan côté Fribourg et à quelques mètres du carrefour des Grives côté Granges-Paccot.
 
L'accès à la Ville de Fribourg depuis la N12 continuerait de se faire en surface. L’axe étant dédoublé, la route de Morat ne serait élargie à quatre pistes que depuis le carrefour des Grives.
 
Cette variante permettrait de réduire de moitié le trafic routier en surface dans la zone située entre le parc de la Poya et le site sportif de Saint-Léonard. La solution privilégiée améliorerait grandement l'offre pour la mobilité douce. Elle offrirait en outre la possibilité de faire passer tout le trafic de la route de Morat par la galerie souterraine, en dehors des heures de pointe, par exemple lors de manifestations sur le site de Saint-Léonard, qui serait alors libéré de la circulation.
 
Décision au début 2009
 
La nouvelle variante s’apparente aux constructions routières réalisées à Neuchâtel et à Frauenfeld. Visionnaire sans être disproportionnée, elle permettrait de renforcer l’attractivité de la zone. Elle a été présentée au Comité de pilotage du projet Poya qui l'a accueillie favorablement.
 
Le Conseil d’Etat a donné le mandat à la DAEC de poursuivre les études de cette nouvelle variante pour en affiner les détails. La décision formelle sera prise au début 2009, une fois les résultats de l’audit sur le projet Poya connus et les coûts de la variante déterminés. Si le feu vert est donné, la nouvelle variante devra faire l’objet d’une mise à l’enquête complémentaire. La modification du tronçon n’aurait vraisemblablement pas d’influence sur la mise en service du projet Poya prévue en été 2013.

Actualités liées