Retour

Augmentation des concentrations en dioxyde d'azote en 2009

20 Juillet 2010 - 14h00

Retour

Les concentrations en dioxyde d'azote ont augmenté à tous les emplacements de mesure, à une exception près. 2009 est l'année de la décennie la plus polluée.

Le réseau de capteurs passifs

Le Service de l'environnement (SEn) procède à des mesures de la qualité de l'air dans l'ensemble du canton. Pour le dioxyde d'azote - qui représente, avec les poussières fines, le polluant principal dans nos villes - le SEn a mis en place, en plus des stations de mesures en continu, un second réseau de surveillance. Il est constitué de capteurs passifs et permet la mesure simultanée en de nombreux emplacements.

Tendance long terme

La diminution de la pollution due au dioxyde d'azote, qui a pu être observée au cours des années 1990, ne s'est plus poursuivie. Pour beaucoup d'emplacements, on constate même une augmentation des concentrations au cours des cinq dernières années.

L'année 2009

Les concentrations en dioxyde d'azote ont augmenté à tous les emplacements de mesure en 2009 par rapport à 2008, à une exception près (concentration constamment élevée à la rue de la Condémine à Bulle). L'évolution de dioxyde d'azote durant l'année 2009 été caractérisée par une situation d'inversion prononcée sur plusieurs jours à mi-janvier ce qui a résulté à des concentrations en dioxyde d'azote très élevées. Des situations d'inversion sont des phases où les polluants émis s'accumulent à proximité du sol, puisque l'échange avec l'air plus propre en altitude ne peut pas se faire.

Dépassements de la valeur limite

Dans toutes les régions du canton de Fribourg qui ne sont pas sous l'influence du trafic routier ou d'installations industrielles, la valeur limite d'immission est respectée. Par contre, dans les centres régionaux et dans l'agglomération fribourgeoise exposés à un trafic intense et à des conditions de ventilation défavorables, la valeur limite est clairement dépassée.

Actualités liées