Normalement, l'air que nous respirons ne contient qu'une proportion infime d'ozone. Les concentrations d'ozone élevées mesurées durant les mois d'été sont dues aux activités humaines. L'ozone se forme à partir des polluants dits précurseurs (oxydes d'azote et composés organiques volatils). La formation d'ozone nécessite un rayonnement solaire intense. Par ailleurs, les hautes températures de l'air favorisent le déroulement de la réaction. Les concentrations d'ozone élevées sont typiques des périodes de beau temps estival (hautes pressions atmosphériques).

Ciel
Ciel © 2015 Benjamin Ruffieux - 2015 Benjamin Ruffieux

Sources principales

  • Trafic routier
  • Industrie et artisanat

Effets sur la santé

  • Irritations des muqueuses qui se manifestent par les yeux qui brûlent ou la gorge qui gratte, une oppression de la poitrine et des douleurs en respirant profondément
  • Réactions inflammatoires, accroissement des symptômes et des maladies des voies respiratoires
  • Réduction mesurable, mais réversible, de la fonction pulmonaire
  • De moindres performances physiques
  • Augmentation des cas d'hospitalisation et de décès

Effets sur l'environnement

  • Endommage les plantes
  • Agit comme gaz à effet de serre
Contact

Section air, bruit et RNI

Actualités liées