Des mesures à court, moyen et long terme sont prises pour lutter contre le smog hivernal dû aux fortes concentrations de poussières fines.

Ciel
Ciel © 2011 Benjamin Ruffieux - 2011 Benjamin Ruffieux

Mesures durables

La lutte contre le smog hivernal nécessite l'application de mesures durablement efficaces. Ainsi, les émissions de poussières fines ont pu être réduites d'environ 25 % au cours des quinze dernières années. Cependant, pour que les valeurs limites d'immission puissent être respectées, les émissions de poussières fines et de ces polluants précurseurs doivent encore être diminuées d'environ 50 %.

Mesures temporaires

Des mesures temporaires sont appliqués en cas de pic de pollution afin de faire diminuer les concentrations de poussières fines et éviter les effets néfastes de la pollution sur la santé.

La Conférence des directeurs des travaux publics, de l'aménagement du territoire et de l'environnement (DTAP) a adopté un concept d'intervention poussières fines PM10. En cas de pollutions extrêmement élevées aux poussières fines, la population sera en premier lieu informée et, en cas de persistance de la pollution, les autorités ordonneront des mesures d'interventions régionales en deux étapes.

Interventions en cas de pic de pollution aux particules fines

Ce concept intercantonal distingue trois niveaux.

  • Niveau d'information: lorsque le seuil d'information de 75 µg/m³ pour la moyenne journalière est dépassé dans une région, la population est informée de la situation, reçoit des recommandations de comportement personnel et est appelée à une contribution personnelle par des mesures volontaires.
  • Niveau d'intervention 1: lorsque le seuil d'intervention 1 de 100 µg/m³ pour la moyenne journalière est dépassé dans une région, les autorités décrètent des mesures comme la vitesse de 80 km/h sur des autoroutes, l'interdiction de faire des feux à l'extérieur et l'interdiction d'utilisation de chauffages secondaires utilisant des combustibles solides.
  • Niveau d'intervention 2: lorsque le seuil d'intervention 2 de 150 µg/m³ pour la moyenne journalière est dépassé dans une région, les autorités décrètent des mesures supplémentaires.
Contact

Section air, bruit et RNI

Actualités liées