COVID-19: FAQ - vos questions, nos réponses

Foire aux questions relatives au coronavirus.

Covid 19
Covid 19 © Tous droits réservés
Retour page principale COVID19

 

TESTS ET AUTOTESTS

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici.

 


 

VACCINATION

La population ayant accès à la vaccination suit un ordre de priorité par groupes-cibles qui sera élargi par étapes. Pour savoir si vous pouvez déjà vous faire vacciner et pour toute autre question à ce propos, rendez-vous sur la page Covid-19: vaccination  

 


 

COVID-19: QUESTIONS DE BASE

  • Si vous avez les symptômes ci-dessous, restez à domicile et éviter tout contact avec d’autres personnes. Faites-vous tester immédiatement : le Coronacheck vous orientera sur la procédure de test. Restez à la maison jusqu’au résultat du test.

    Si vous êtes une personne vulnérable*, si les symptômes sont conséquents ou si votre enfant de moins de 12 ans a des symptômes, appelez votre médecin traitant ou le pédiatre de votre enfant ou adressez-vous au médecin de garde.

    • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (maux de gorge, toux (surtout sèche), insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine)
    • Fièvre
    • et/ou perte soudaine de l’odorat et/ou du goût
    • Maux de tête**
    • Faiblesse générale, sensation de malaise**
    • Douleurs musculaires**
    • Rhume**
    • Symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, maux de ventre)**
    • Éruptions cutanées**

    * personnes de plus de 65 ans, femmes enceintes, adultes atteints de la trisomie 21, adultes souffrant d’une maladie (hypertension, diabète, maladie cardiovasculaire, maladie respiratoire chronique, immunosuppression, cancer, obésité, cirrhose du foie, maladie rénale chronique)

    ** Pour ces critères, il est recommandé d’appeler votre médecin traitant ou le médecin de garde pour voir si vos symptômes ne seraient pas liés à une autre cause.

    Plus d’informations : www.fr.ch/coronacheck

  • Les personnes âgées, les femmes enceintes, les adultes atteints de trisomie 21 et les adultes souffrant déjà d’une maladie* sont des personnes vulnérables au COVID-19. Elles peuvent tomber gravement malades.

    * hypertension, diabète, maladie cardiovasculaire, maladie respiratoire chronique, immunosuppression, cancer, obésité, cirrhose du foie, maladie rénale chronique

    Plus d’informations sur les personnes vulnérables

  • Si vous avez reçu une notification de l’application SwissCovid, faites le Coronacheck qui vous indiquera où vous pouvez vous faire tester. Le test est à effectuer au plus tôt le 5ème jour après le contact avec la personne testée positive.

    Plus d’informations : www.fr.ch/coronacheck

     

  • L'Etat le prévoit uniquement pour les bénéficiaires de prestations complémentaires (AVS/AI) qui ne séjournent pas dans un home. Sur demande, ces derniers peuvent ainsi obtenir une participation aux coûts des masques de protection contre le coronavirus. Son montant est de 30 francs pour l’année 2021 et par membre de famille inclus dans le calcul de la prestation complémentaire. Le formulaire de remboursement doit être renvoyé au plus tard jusqu’au 31 décembre 2021.


 

ENSEIGNEMENT

Votre enfant est malade: peut-il aller à l’école ou à la crèche ? Votre enfant a eu un contact avec une personne infectée: que faire ? Vous trouverez ici des informations sur les différents thèmes en lien avec les enfants et le coronavirus.

  • Oui, l’enseignement continue d’être donné en classe pour l’école obligatoire et les écoles du postobligatoire comme les collèges. Les établissements de formation concernés doivent appliquer un plan de protection contre le COVID-19 qui prévoit des mesures en matière d’hygiène et de distance ainsi que des règles pour le port du masque et un accès limité aux bâtiments. Il en va de même pour les cours de formation professionnelle, incluant les cours interentreprises.

    Si la situation devait s’aggraver, les écoles sont prêtes à revoir l'organisation de leur enseignement.

  • Oui, les institutions de la petite enfance restent ouvertes. C’est aussi le cas des crèches et autres structures d’accueil extrafamilial de jour qui prévoient un plan de protection.

  • A partir du degré tertiaire, les enseignements en classe sont interdits, que ce soit à l’Université de Fribourg ou dans les hautes écoles comme la Haute école spécialisée de Suisse occidentale à Fribourg (HES-SO//FR) ou la Haute école pédagogique (HEP). Font exception les enseignements indispensables pour la filière de formation pour lesquelles la présence sur place est nécessaire. Les leçons particulières peuvent elles aussi encore avoir lieu.

  • A l’école primaire, le masque n’est pas obligatoire. Les enfants dont les familles le souhaitent peuvent le porter. L’école ne demandera pas à un élève de le retirer, à condition qu’il puisse le mettre et l’enlever tout seul.

    A partir du cycle d’orientation (dès 12 ans), les élèves et étudiants doivent porter le masque non seulement en classe, mais sur tout le site de formation, y compris durant les récréations. Cette règle reste valable durant les déplacements entre l’école et la maison si une distance suffisante entre les personnes ne peut pas être respectée.

    Par ailleurs, quel que soit le degré de formation, les enseignants mais aussi le personnel administratif, technique ou d’intendance ainsi que tous les intervenants ponctuels des écoles doivent porter le masque, respecter une distance suffisante entre les personnes dans la mesure du possible et suivre les autres règles d'hygiène et de conduite comme la désinfection régulière des mains, des objets ou des surfaces.

  • De l’école obligatoire jusqu’au collège y compris, les sorties scolaires de type camps verts ou camps de sports d’hiver sont interdites jusqu’au 31 mars 2021. Il en va de même pour les voyages d’étude et toutes les activités comprenant au moins une nuit à l’extérieur. Quant aux activités sans nuit à l’extérieur de l’école obligatoire comme les manifestations scolaires, les courses d’école et les semaines sportives ou thématiques, elles ne peuvent être organisées qu’en Suisse, si les mesures d’hygiène et de conduite sont respectées.

    Pour le degré tertiaire, les séjours à l'étranger autres que les voyages individuels d'échange sont interdits jusqu'à la fin de l'année académique 2020/21. Les stages professionnels individuels à l'étranger peuvent être pour l’heure part maintenus.

  • Les parents doivent garder leur enfant ou adolescent à la maison si l’un des parents ou une personne de plus de 12 ans qui vit avec la famille attend un résultat de test. Si le test est négatif et que le jeune n’a pas de symptômes, il peut retourner à l’école. Bien sûr, si dans la famille l’un des parents ou une personne de plus de 12 ans est positif au COVID-19, le jeune reste aussi à la maison, le temps de recevoir les instructions du Service du médecin cantonal.

  • Les élèves ayant des symptômes doivent porter un masque d’hygiène, être isolés et rentrer chez eux immédiatement. A l’école primaire, les parents de l’enfant sont informés par la direction et priés de venir le chercher. Des informations utiles pour savoir quoi faire dans cette situation se trouvent sur la page Internet suivante.

    En cas de COVID-19 confirmé dans une classe, l’établissement de formation n’est pas automatiquement fermé ou la classe mise en quarantaine. C’est au Service du médecin cantonal de prescrire cette mesure après évaluation.


 

ETABLISSEMENTS DE SOINS

  • Les visites sont permises dans les hôpitaux et les maisons de naissance, à certaines conditions. Les patients ne souffrant pas ou plus de Covid-19 sont autorisés à recevoir des proches à partir du premier jour d’hospitalisation. Une seule personne est admise quotidiennement pour une durée maximale d’une heure et les visites se font en chambre uniquement, de 14 h à 20 h. Les accompagnants ne sont pas autorisés à l’exception des personnes nécessitant une assistance. Des conditions spéciales s’appliquent toujours pour les visites à la maternité, en pédiatrie et pour les visites de proches en soins intensifs ou durant les situations de fin de vie.

  • Les EMS se conforment aux directives fédérale (OFSP) et cantonale (service du médecin cantonal) avec notamment un plan de protection à jour, le respect des règles d’hygiène et de conduite pour tous et le traçage des visites (nom des visiteurs, coordonnées et personne visitée, date de la visite, absence de symptômes compatibles avec le Covid-19).

    Un cas COVID-19 positif parmi les résident-e-s et/ou le personnel donne lieu à une analyse détaillée de la situation pouvant induire la réintroduction de mesures telle que la fermeture d’une unité ou d’un établissement selon le nombre. 

    Les mesures d’isolement et de quarantaine sont inchangées en regard du statut vaccinal. 

    Les visites sont autorisées sous supervision du personnel de l'établissement. Les résident-e-s qui ont été testés positifs au COVID-19 et se trouvent par conséquent en isolement, ou qui se trouvent en quarantaine ne peuvent normalement pas recevoir de visites. Des exceptions sont possibles, par exemple pour les personnes en fin de vie, en concertation avec le service cantonal compétent ayant ordonné l’isolement ou la quarantaine. Les câlins et les embrassades sont fortement déconseillés jusqu’à nouvel avis car très propices à la transmission.


 

FAMILLE

  • Si l’état de santé de votre enfant nécessite selon vous l'avis d'un professionnel ou si son état de santé se dégrade, appelez :

    1. d’abord son pédiatre traitant
    2. en son absence, la centrale des médecins de garde
    3. en cas d’urgence vitale, appelez le 144

    Pour le canton de Fribourg, en dessous de 12 ans, la décision de réaliser ou non un test est prise avec les parents par le pédiatre traitant et selon les recommandations de l'OFSP.

    L'enfant symptomatique dès 12 ans doit se faire tester.

    Les différents cas de figure sont répertoriés sur la page COVID-19 : enfants et santé.

  • Si vous n’avez pas été contacté par l’équipe de traçage du Service du médecin cantonal, vous pouvez continuer à aller travailler, mais en respectant les distances, en portant un masque et en surveillant votre état de santé.

    Vos enfants ne sont pas concernés.

    Si vous avez été contacté et été mis en quarantaine, vos enfants peuvent continuer à aller à l’école, mais vous devez maintenir les distances et porter le masque.

    Les parents doivent garder leur enfant à la maison si :

    • L’un d’eux ou une personne de plus de 12 ans qui fait ménage commun avec l’un d’eux, est en attente d’un résultat de test. Si le test est négatif et que l’enfant n’a pas de symptômes, il peut revenir à l’école ;
    • L’un d’eux ou une personne de plus de 12 ans qui fait ménage commun avec l’un d’eux, est positif au Covid-19, le temps que le Service du Médecin cantonal vous donne des indications utiles.
  • Portez un masque et gardez les distances. Et désinfection et hygiène des mains.

    Les parents doivent garder leur enfant à la maison si :

    • L’un d’eux ou une personne de plus de 12 ans qui fait ménage commun avec l’un d’eux, est en attente d’un résultat de test. Si le test est négatif et que l’enfant n’a pas de symptômes, il peut revenir à l’école ;
    • L’un d’eux ou une personne de plus de 12 ans qui fait ménage commun avec l’un d’eux, est positif au Covid-19, le temps que le Service du Médecin cantonal vous donne des indications utiles.
  • Sur le principe, les enfants ne sont pas soumis à la quarantaine s’ils n'ont pas eu de contact étroit avec une personne positive. 

    Si l'isolement complet est difficilement réalisable du fait de la présence et de l'âge des enfants, on demande aux parents de mettre un masque lorsqu'ils sortent de leur chambre et de mettre en place toutes les mesures possibles pour limiter les contacts étroits. Si apparition de symptômes, aller faire un test.

  • La quarantaine des enfants vivant sous le même toit commence en même que l’isolement du parent positif.

    Pour les enfants de moins de 12 ans, la quarantaine durera le temps de l'isolement du ou des parents. Si l'isolement est prolongé, la quarantaine le sera aussi.

    Pour les enfants de plus de 12 ans, la quarantaine se termine 10 jours après le dernier contact étroit avec le parent positif. Cela signifie que l’enfant doit poursuivre la quarantaine même après la fin de l’isolement du parent. Dans ce cas, si un ou plusieurs enfants ne sont pas autonomes, le parent peut rester à la maison. Le certificat médical de son enfant fait foi d’attestation pour l’employeur.

  • Non, il n'y a pas d'obligation pour lui, sauf s'il est en quarantaine/positif et qu'il doit se rentre à une consultation médicale/test.

  • Un des deux parents se met en quarantaine avec l'enfant. C’est le certificat de l'enfant qui fait justificatif auprès de l'employeur du parent resté en quarantaine avec l'enfant.

  • Pas besoin de vous mettre en quarantaine, veillez à votre état de santé et consultez votre médecin en cas de symptômes. Gardez les distances et portez un masque.

  • Contactez le responsable d’établissement de l’école et le pédiatre.


 

QUARANTAINE ET ISOLEMENT

Pour plus d'informations sur la quarantaine et l'isolement, rendez-vous sur la page Isolement, quarantaine : mode d’emploi

 


 

TRAVAIL ET ENTREPRISES

  • Le travail à distance devient désormais la norme. Les employeurs sont tenus à le mettre en place pour autant que leur activité le permette, "sans efforts disproportionnés". Là où ce n'est pas possible et réalisable à un coût raisonnable, les employés seront tenus de porter un masque facial dès que deux personnes travaillent dans la même pièce. Les employeurs veillent notamment à la mise en place de séparations physiques, à la séparation des équipes ou au port d'un masque dans les espaces extérieurs. Lorsqu'elles ne pourront pas ouvrer à domicile, ou dans des conditions similaires, les personnes vulnérables seront exemptées de l'obligation de travailler et percevront l'intégralité de leur salaire. En revanche, les employés n'ont droit à aucun remboursement de frais pour remplir leurs obligations professionnelles depuis leur domicile. 

  • Dans les espaces clos ainsi que les véhicules, les employés sont tenus de porter un masque facial dès que deux personnes travaillent ensemble. Ceux qui en sont exemptés pour des raisons particulières, notamment médicales, devront présenter une attestation délivrée par un spécialiste habilité à le faire. Le personnel des guichets des entreprises de transports publics et  des services de location de voitures est exempté de l'obligation du port du masque.

  • Salaire dû ou non, chômage technique (RHT), allocation perte de gain (APG), crédits bancaires pour les entrepreneurs, situation des apprentis, des entreprises formatrices et des étudiants des Hautes écoles spécialisées: vous trouverez sur cette page web de nombreuses réponses à vos questions. Les informations y sont régulièrement mises à jour. Vous y trouverez également tous les formulaires nécessaires pour des demandes d’indemnités.

    La Hotline économie et entreprises vous répond également au 026 304 14 10, du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 13h à 17h.

  • Sont considérées comme «cas de rigueur» les entreprises particulièrement touchées par les conséquences de la pandémie en raison de la nature même de leur activité économique. Il s’agit principalement des entreprises actives dans les domaines de l’évènementiel ou du tourisme, des forains et des prestataires du secteur des voyages. En revanche, les entreprises déjà au bénéfice d’une aide sectorielle fédérale (culture, sport, transport publics, médias) n’ont pas droit à cette indemnité. Par ailleurs, un «cas de rigueur» existe si le chiffre d’affaires annuel de l’entreprise est inférieur en 2020 à 60% de sa moyenne des dernières années. Le formulaire à remplir pour déposer une demande et des informations complémentaires sont disponibles sur le site internet de la Promotion économique.

  • Oui, le Conseil d’Etat a décidé d’appuyer les entités économiques qui ont dû cesser leur activité principale, selon les arrêtés du 23 octobre et du 3 novembre. Ce soutien, estimé à 7 millions de francs, prévoit la prise en charge du loyer net pour les locataires et de la charge d’intérêt hypothécaire pour les propriétaires, au pro rata de la durée de fermeture. Vous trouverez ici toutes les modalités d’application de cette mesure. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez appeler le 026 305 24 13 ou écrire à fermetureimposee@fr.ch. Les demandes sont à déposer avant le 31 janvier 2021.

  • Votre employeur a l’obligation de continuer à vous verser le salaire dans deux cas: d’une part, si c’est lui qui vous a envoyé travailler dans un Etat ou un territoire à risque élevé d’infection et que vous devez vous mettre en quarantaine à votre retour; d’autre part, si vous pouvez continuer à travailler en télétravail malgré votre quarantaine. Si vous ne pouvez pas travailler en raison de la quarantaine prononcée à l’adresse des voyageurs entrant en Suisse et que vous ne recevez pas de salaire de votre employeur, les principes suivants s’appliquent : vous avez droit à une allocation pour perte de gain COVID-19 si votre destination ne se trouvait pas sur la liste des Etats et des territoires à risque élevé d’infection au moment de partir. En revanche, vous n’avez droit à aucune indemnisation si le pays figurait déjà sur cette liste lors de votre départ. L’évaluation concrète se fait entre vous et votre employeur.


 

VOYAGES ET TOURISME

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici.