Transport d’animaux : le SAAV en contrôle sur le terrain

27 Septembre 2019 -11h36

Le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires a participé à un contrôle intercantonal de poids lourds organisé par la Police cantonale. Le SAAV a mis l’accent sur le transport d’animaux vivants. Objectif : vérifier que les règles soient respectées.

L'image montre le SAAV et la Police cantonale lors d'un contrôle intercantonal de poids lourds
Contrôle intercantonal poids lourds © Tous droits réservés - Angélique Rime

«Pouvez-vous me présenter les documents d’accompagnement exigés pour ces trois génisses s’il- vous-plaît ?» En cette fin de matinée, la Dresse Jeannette Muntwyler, du Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV), s’adresse au conducteur d’un véhicule de transport d’animaux. La cheffe de la section Protection des animaux est en plein contrôle. Derrière elle, une série de véhicules sont stationnés. Tous font l’objet d’une inspection qui a lieu dans le cadre d’un contrôle intercantonal de poids lourds. Organisé par la Police cantonale fribourgeoise, ce contrôle se fait en partenariat avec le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV), l’Administration fédérales des douanes et l’Office fédéral de la radioactivité.

«Les collaborateurs du SAAV interviennent uniquement lorsqu’il s’agit de véhicules transportant des animaux, précise Jeannette Muntwyler. Mais il s’agit d’une précieuse collaboration entre notre service, la Police cantonale et les autres acteurs présents. Cela permet d’examiner simultanément de nombreux aspects relatifs au transport.»

Vérifier les normes relatives à la protection des animaux et à la santé animale

Pour le SAAV, ce type de contrôle est l’occasion de s’assurer que les différentes législations en vigueur sont bien appliquées et de rappeler que toute personne qui transporte du bétail, que ce soit à titre privé ou à des fins commerciales, y est soumis.

Les points contrôlés touchent en particulier la conformité des documents exigés lors d’un déplacement. Il s’agit notamment de pouvoir garantir la traçabilité des bêtes, le respect du temps de transport, la possession d’une autorisation de transporteur lorsqu’il s’agit de déplacements effectués à titre commercial ou encore l’homologation des récipients de transport à cet effet. Les aspects concernant la protection des animaux sont aussi contrôlés afin de vérifier que la surface minimale requise est à disposition des animaux,  que le véhicule de transport est approprié, que les animaux potentiellement malades sont isolés, que les animaux soient en bonne santé et transportés avec ménagement, etc. Troisième élément vérifié, les prescriptions en matière de santé animale.

«Les manquements les plus fréquents concernent généralement les documents d’accompagnement, qui sont même parfois inexistants et les temps de transport. Mais aussi les prescriptions en matière d’étanchéité du véhicule, qui doit être garantie pour minimiser les risques de propagation d’une épizootie», détaille Jeannette Muntwyler.

Contribuer à remplir la mission du SAAV

Les collaborateurs du SAAV participent plusieurs fois par année aux contrôles intercantonaux de poids lourds organisés par la Police cantonale. Que ce soit avec un focus sur le transport d’animaux,  mais également à intervalles réguliers sur le transport de denrées alimentaires. Ces contrôles sont l’un des moyens, en sus des nombreuses autres prestations réalisées et des méthodes utilisées, qui permet au SAAV d’accomplir sa mission : veiller, par ses inspections et ses analyses, à ce que les denrées alimentaires et les objets usuels ne mettent pas en danger la santé des consommateurs ou ne les trompent. Mais aussi, bien sûr, veiller au bien-être et à la santé des animaux.

 

Actualités liées