Nouvelles réglementations pour les détenteurs de moutons et de chèvres

5 Septembre 2019 -08h58

De nouvelles dispositions légales vont s’appliquer pour les détenteurs de moutons et de chèvres dès 2020. Elles concernent l’enregistrement de ces animaux dans la Banque de données sur le trafic des animaux (BDTA) et le marquage auriculaire.

L'image montre une chèvre et un mouton
Chèvre et mouton © Tous droits réservés - Identitas

A partir du 1er janvier 2020, les moutons et les chèvres devront, comme les bovins et les équidés, être enregistrés individuellement dans la Banque de données sur le trafic des animaux (BDTA). Concrètement, chaque naissance, entrée, sortie, mort et abattage de chèvres et de moutons devra être annoncé à la BDTA. La pose de deux marques auriculaires d’identification, dont l’une électronique pour les moutons, sera également obligatoire.

Pourquoi est-ce important ? Pourquoi deux marques auriculaires ? Comment les détenteurs vont-ils être accompagnés ?

Les réponses et plus encore, c’est en vidéo avec Pauline Monbaron, vétérinaire officielle au Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV) =>

Actualités liées