Retour
Des rentes basées sur les cotisations
Des rentes basées sur les cotisations © 2018 Tous droits réservés

Des rentes basées sur les cotisations

Des rentes basées sur les cotisations
Des rentes basées sur les cotisations © 2018 Tous droits réservés

La réforme consiste au passage d’un plan de prévoyance en primauté des prestations à un plan de prévoyance en primauté des cotisations. Pour les personnes assurées actives, elle implique des baisses au niveau des rentes attendues.

Le Conseil d’Etat a fait siennes les conclusions de la CPPEF et il propose un passage de la primauté des prestations à la primauté des cotisations. Aujourd’hui, la CPPEF commence par fixer la rente de retraite qu’elle garantit à chaque personne employée. Cette rente est calculée sur la base d’un taux de pension de référence de 1,6%, appliqué sur la somme des salaires de carrière – c’est la composante de la primauté des prestations. Il revient ensuite à la caisse de dégager les moyens nécessaires au financement des rentes dues, une tâche particulièrement ardue dans un contexte économique difficile.

Avec le nouveau plan de prévoyance, la caisse se baserait sur les cotisations versées et le rendement effectif obtenu sur les marchés pour calculer la rente de chaque personne employée au moment de son départ à la retraite – on parle alors de primauté des cotisations. Ce modèle est appliqué par une grande majorité des caisses de Suisse, publiques ou privées.

Actualités liées