Le groupe des plongeurs de la Police cantonale souffle ses 50 bougies !

12 Septembre 2019 -14h46

Aujourd’hui, la Police cantonale fribourgeoise a officiellement fêté le 50e anniversaire de son groupe des plongeurs. Plus de septante invités ont participé aux festivités qui se sont déroulées à bord du bateau Le Fribourg, sur le lac de Neuchâtel.

Pose de la plaque commémorative du groupe des plongeurs, 12 septembre 2019 / Anbringung der Gedenktafel der Tauchergruppe, 12. September 2019
Pose de la plaque commémorative du groupe des plongeurs, 12 septembre 2019 / Anbringung der Gedenktafel der Tauchergruppe, 12. September 2019 © Tous droits réservés

Jeudi 12 septembre 2019, une septantaine d’invités a embarqué à bord du bateau Le Fribourg, afin de célébrer le 50e anniversaire du groupe des plongeurs de la Police cantonale Fribourg. Dans la matinée, les Fribourgeois ont eu à coeur d’organiser une plongée intercantonale, réunissant ainsi les plongeurs de Fribourg, Genève, Vaud, Berne et du Tessin. Cet après-midi, pour marquer le coup de ce jubilé, une plaque commémorative a été déposée par trois plongeurs (un Fribourgeois, un Bernois et un Vaudois) aux côtés de la Vierge protectrice, à quelque 20 mètres de profondeur.

Si la Police cantonale fribourgeoise est dotée d’une police du lac depuis 1974, le groupe des plongeurs a lui vu le jour le 10 mars 1969, avec le soutien des autorités. A compter de cette date, environ 50 plongeurs se sont succédés et n’ont jamais cessé de s’adapter, de se former et de suivre l’évolution du matériel, ceci afin de garantir un maximum de sécurité.

Aujourd’hui, le pool fribourgeois dénombre 10 plongeurs, avec à sa tête l’adj Cédric Blanc. Si, à l’année, ils sont répartis et affectés à différents postes dans toutes les régions du canton, un entraînement les réunit chaque semaine. Durant la saison estivale, chaque plongeur est amené à rejoindre la police du lac pendant un mois et demi.

Diverses et complexes, les missions de la police du lac (qui intervient « sur » tous les plans et cours d’eau du canton) et du groupe des plongeurs (qui interviennent « sous » l’eau ou en rivière) ont évolué. Le nombre d’interventions s’est intensifié, notamment avec le récent engouement pour certaines activités aquatiques comme, par exemple, le stand-up paddle. Les lacs sont très fréquentés et nécessitent une présence policière accrue.

La collaboration intercantonale n’est pas une mode récente et s’est pratiquée dès les années 80, lors de formations. Aujourd’hui, sur le lac de Neuchâtel, la Police cantonale s’occupe du territoire fribourgeois toute l’année ; le territoire neuchâtelois est, quant à lui, assuré une semaine sur deux par la Police fribourgeoise et la Police vaudoise.

Quelques événements marquants :
• 20 mars 1969 : Première intervention du groupe des plongeurs pour les recherches d’un corps dans la Sarine.

• Mai 1969 : Sept gendarmes ont suivi la formation de plongeurs, devenue obligatoire, et ont obtenu leur brevet 1er échelon.

• 22 octobre 1975 : Deux plongeurs décèdent lors d’un entraînement dans le lac de Neuchâtel.

• 14 février 1978 : La Conférence des Commandants de Police des cantons romands valide le règlement romand de plongée subaquatique pour le personnel de
police.

• 1980 : Mise en place de la collaboration intercantonale, notamment en matière de formation.

• 26 septembre 1986 : Immersion de la Vierge des plongeurs dans le lac de Neuchâtel. Chaque nouveau plongeur, au terme de sa formation, inscrit son nom sur une plaque fixée à son socle.

• Décembre 1999 : Disparition de la Vierge dans les fonds marins lors de la tempête Lothar.

• 2009 : Une réplique de la Vierge est immergée à l’occasion du 40e anniversaire des plongeurs, qui sont à nouveau sous protection.

Chiffres :
10 agents de la gendarmerie composent le groupe des plongeurs à ce jour.
56 entraînements planifiés annuellement. Chaque plongeur doit participer au minimum à 75 % de ces séances.
3 ans de formation pour devenir policier plongeur. Il doit obtenir le niveau D3 + NX II, la formation ISP plongeur, le permis bateau et la licence radar bateau.
20 interventions annuelles, en moyenne, pour les plongeurs.
25 à 30 kilos de matériel dont le plongeur peut être équipé pour remplir sa mission.
3 à 4 degrés Celsius, une température que les plongeurs doivent affronter lors des entraînements de plongée sous glace.

Plongeurs de la Police cantonale Fribourg, en 1982 / Taucher der Kantonspolizei Freiburg, im Jahr 1982
Plongeurs de la Police cantonale Fribourg, en 1982 / Taucher der Kantonspolizei Freiburg, im Jahr 1982 © Tous droits réservés
Plongeurs de la Police cantonale Fribourg, en 1982 / Taucher der Kantonspolizei Freiburg, im Jahr 1982
Stage de plongée à Estavayer-le-Lac, en juin 1980 / Taucherpraktikum in Estavayer-le-Lac, im Juni 1980
Stage de plongée à Estavayer-le-Lac, en juin 1980 / Taucherpraktikum in Estavayer-le-Lac, im Juni 1980 © Tous droits réservés
Stage de plongée à Estavayer-le-Lac, en juin 1980 / Taucherpraktikum in Estavayer-le-Lac, im Juni 1980

Actualités liées