Retour
Des arnaqueurs effectuent des Des arnaqueurs effectuent des achats aux frais de tiers en s’appropriant des numéros de portable / Betrüger kaufen über Handynummer auf Fremde kosten ein
Des arnaqueurs effectuent des achats aux frais de tiers en s’appropriant des numéros de portable / Betrüger kaufen über Handynummer auf Fremde kosten ein © Tous droits réservés

Des arnaqueurs effectuent des achats aux frais de tiers en s’appropriant des numéros de portable – augmentation des plaintes pénales

Des arnaqueurs effectuent des Des arnaqueurs effectuent des achats aux frais de tiers en s’appropriant des numéros de portable / Betrüger kaufen über Handynummer auf Fremde kosten ein
Des arnaqueurs effectuent des achats aux frais de tiers en s’appropriant des numéros de portable / Betrüger kaufen über Handynummer auf Fremde kosten ein © Tous droits réservés

10 Mai 2019 - 11h20

Depuis quelque temps, on enregistre une augmentation des escroqueries de type « achat online dont la facturation se fait via la facture de téléphone ». Souvent au moyen de faux profils Facebook et Instagram, les arnaqueurs obtiennent des numéros de portable puis effectuent des achats sur internet qui apparaîtront sur la facture de portable des lésés. La police appelle la population à la vigilance.

Durant les trois derniers mois, la Police cantonale fribourgeoise a enregistré une petite vingtaine de plaintes pénales de personnes victimes d’escroquerie de type « achat dont le montant apparaît dans la facture de téléphone ». S’il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau, cette arnaque s’opère de manière toujours plus perfide.

Le déroulement des faits est souvent similaire : tout d’abord, l’auteur obtient les données d’accès sur un profil Facebook ou Instagram par phishing, ou contrefait un profil à s’y méprendre. Au besoin, il envoie une invitation à devenir amis, laquelle est acceptée. Ensuite, il contacte ses amis sur le réseau social par le biais d’un message personnel et leur demande leur numéro de portable sans indiquer de motif. Comme la relation de confiance est présumée, le lésé accepte la demande.

En parallèle, l’auteur prépare son achat sur internet. Dès qu’il est en possession du numéro de portable, il ne lui manque qu’un dernier élément pour commettre l’escroquerie et réaliser l’achat : le code de confirmation. Celui-ci est logiquement envoyé sur le portable du lésé. Pour cette raison, l’auteur – toujours par le biais du chat Facebook ou Instagram – lui demande de lui communiquer le fameux code. Le montant est alors débité, et bonjour la prochaine facture de téléphone !

Comment se protéger ?

  • Faire preuve de prudence lors de l’acceptation d’une invitation d’un ami déjà existant.
  • S’interroger lorsqu’on reçoit un message personnel sur les réseaux sociaux : pourquoi cet ami me contacte-t-il de cette manière, juste à ce moment-là ?
  • Sur demande, ne jamais transmettre son numéro de portable sans bonne raison.
  • Ne pas transmettre des codes reçus par sms, ne pas confirmer des sms inconnus.
  • En cas de doute, prendre contact personnellement avec l’ami en question sur les réseaux sociaux et l’informer que son profil a probablement été manipulé ou copié.
  • Contacter la police en cas de soupçon.

Actualités liées