Lorsqu'un service fait l'inventaire des risques auxquels il est exposé, lorsqu'il établit la liste des compétences des différents secteurs ou lorsqu'il définit les décisions qui ne peuvent être prises qu'après l'avis d'une seconde personne, il renforce son système de contrôle interne (SCI). Il améliore ainsi l'efficacité de son action et réduit ses risques.
La responsabilité de l'élaboration et de la mise en place d'un SCI incombe à la direction de chaque service.

SCI Système de contrôle interne
SCI © Tous droits réservés
Questions sur le thème SCI

Qu'est ce qu'un SCI et à quoi sert-il ?

Un système de contrôle interne (SCI) se définit comme un ensemble de mesures mises en place par la direction ou par les cadres et le personnel d'un service pour atteindre, avec une assurance raisonnable, les objectifs suivants :

  • fournir un travail efficace à un coût minimal en limitant les erreurs et les risques;
  • assurer une fiabilité des informations financières et de gestion;
  • se conformer aux lois et aux réglementations en vigueur.

Qui doit mettre en place un SCI à l'Etat de Fribourg et sur quelles bases légales ?

Selon l'art. 47 al. 1 let. e) de la Loi sur les finances de l'Etat (LFE), les établissements et services ont la responsabilité de mettre en place un contrôle interne. La Direction des finances (DFIN) édicte les directives relatives au SCI. L'Inspection des finances vérifie la qualité du SCI et recommande les actions correctives nécessaires.

Quelles sont les étapes de la mise en place du SCI ?

  1. évaluer la culture du service relative au contrôle interne (environnement de contrôle)
  2. analyser les processus existants
  3. identifier et évaluer les risques
  4. intégrer les activités de contrôle dans les processus
  5. suivre et tester les contrôles mis en place 

Il faut savoir que l'introduction d'un SCI, aussi bien conçu et appliqué soit-il, ne peut fournir qu'une assurance raisonnable à la direction quant à la réalisation des objectifs du service.

Actualités liées