Retour

Une médaille d'or pour le jardin pédagogique de Grangeneuve

20 Mai 2016 - 11h00

Retour

Grangeneuve, l'Institut agricole de l'Etat de Fribourg, a reçu hier à Lucerne une médaille d'or de la Fondation suisse pour l'environnement pour son jardin. Le jury a apprécié tout spécialement les réflexions pédagogiques qui ont accompagné la réalisation de chaque élément du projet, à partir de 2011, et la place donnée aux aménagements naturels.

Pour son projet, Grangeneuve a décroché la première place dans la catégorie " Institutions et organisations " et s'est vu décerner une somme de 10'000 francs. En tout, plus de trente projets étaient en compétition dans les différentes catégories. Le jury a beaucoup aimé le côté pédagogique du jardin réalisé depuis 2011 et l'importante place donnée aux aménagements naturels.

La Fondation suisse pour l'environnement, à Lucerne (" Schweizerische Umweltstiftung, Luzern ") à but non lucratif récompense chaque année des institutions, organisations et des jeunes pour leur engagement dans des projets ou des mesures qui ont directement ou indirectement une influence sur le maintien d'un environnement de qualité pour la vie. Le thème de l'année 2016 est le jardin urbain.

A Grangeneuve, le côté " jardin comme salle de classe ", où les élèves se rendent avec leur enseignant pour apprendre le nom des fleurs et des arbres, toucher et voir les essences, a été plus spécialement relevé par le jury. Avec cet outil pédagogique, Grangeneuve fait éclater les murs de la classe. L'idée est que les futurs professionnels puissent apprendre leur métier sur le terrain, qu'il s'agisse des techniques de travail, de la connaissance des sols ou de la botanique. A la fin de leur formation, les apprentis doivent connaître plus de 410 plantes, leur nom latin et français ou allemand, leur genre et espèce, leur environnement et leur utilisation.

Le côté didactique du jardin est fortement mis en avant: les végétaux ont été plantés en fonction des époques de floraison, facilitant ainsi la mémorisation par l'aspect visuel. Le cours de connaissance et d'utilisation des plantes a été déplacé hors des salles de classe grâce à la plantation de quelque 10'000 bulbes et plants qui éclosent au printemps.

Ce projet a permis de fédérer de nombreux partenaires, à l'intérieur et à l'extérieur de Grangeneuve, comme le bureau d'architecte paysagiste qui a assumé la conception et le suivi des travaux ou encore Pro Natura qui a sensibilisé à l'importance de la faune et de la flore locale. De leur côté, les enseignants ont été les garants de l'exactitude scientifique de la démarche, alors que les entreprises paysagères ont effectué les aménagements du jardin. Par ailleurs, les candidats au brevet de spécialiste en jardins naturels ont réalisé l'étang stabilisé à la marne.

Grâce à ce jardin, le site de Grangeneuve se transforme peu à peu en un "éco-quartier urbain", favorisant les liens sociaux entre les professionnels et la population. Ce type d'aménagement, peu gourmand en eau, demande un minimum d'entretien et évolue au gré des saisons. Il est économique et favorable à la biodiversité.

Actualités liées