Pierre Burton est le nouveau chef de la Protection civile

28 Aout 2019 -10h00

La Direction de la sécurité et de la justice (DSJ) a nommé un nouveau chef de la Protection civile (PCi), avec rang d’adjoint du chef du Service de la protection de la population et des affaires militaires (SPPAM), en la personne de Pierre Burton. M. Burton entrera en fonction le 1er janvier 2020, succédant à M. Christophe Bifrare, qui, lui, accèdera à la fonction de chef de service du SPPAM dès le 1er janvier 2020.

Pierre Burton, chef Protection civile
Pierre Burton, chef Protection civile © Tous droits réservés

Né le 24 mai 1970 et établi à Cugy, marié et père de deux enfants, Pierre Burton est titulaire d’un diplôme fédéral d’officier de carrière de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Il travaille actuellement comme officier de carrière auprès de l’Armée suisse, avec grade de lieutenant-colonel, en qualité de chef de projet INTAFF / FARGO au centre de compétences des systèmes techniques et de conduite à Thoune.

Durant sa carrière professionnelle au sein de l’armée, il a auparavant occupé diverses fonctions de cadre supérieur. Il a notamment fonctionné durant plusieurs années comme commandant remplaçant de l’école d’artillerie 31 et de l’école INFRA / QG 35. D’autre part, les divers stages de formation de l’OTAN qu’il a suivis aux Etats-Unis, en Allemagne et en Suède lui ont permis d’acquérir des compétences éprouvées en matière de conduite et d’engagement. Dans sa fonction de milice, M. Burton est officier supérieur adjoint du commandant de la brigade mécanisée 1. Il est également actif dans le domaine associatif en qualité de président du club de triathlon, section adultes et enfants, à Estavayer-le-Lac, fonction qu’il occupe depuis 2013.

Comme chef de la PCi, M. Burton aura notamment la responsabilité de la planification, de l’organisation et du contrôle des activités des domaines des engagements, de l’instruction, des constructions protégées et du matériel. Il conduira le processus de réorganisation de la protection civile qui aboutira à la création d’un régiment de protection civile. Représentant de la PCi au sein de l’Organe cantonal de conduite (OCC), il assumera le commandement, avec le grade de colonel, des nouvelles formations de protection civile – les trois bataillons Nord, Centre et Sud ainsi que le bataillon d’état-major - lors de situations d’urgence ou de catastrophes. Il sera également l’interlocuteur des autorités communales et régionales, notamment pour ce qui touche aux engagements de la PCi en faveur des collectivités publiques.

Actualités liées