L'Hôtel des Alpes reçoit le Prix Migration et Emploi 2015 pour sa contribution à la qualification professionnelle de personnes sans emploi, principalement migrantes

20 Mars 2015 -10h00

La Commission pour l'intégration des migrant-e-s et la prévention du racisme (CMR) a remis aujourd'hui vendredi son Prix Migration et Emploi à l'Hôtel des Alpes, à Guin. Ce prix récompense le programme de formation aux métiers de l'hôtellerie-restauration que l'établissement destine à des personnes en recherche d'emploi, majoritairement issues de la migration.

Après deux lauréats issus du district de la Gruyère - Gachet Ruffieux SA (Charmey) en 2011 et JPF Construction SA (Bulle) en 2013 - c'est au tour d'un employeur du district de la Singine de recevoir le Prix Migration et Emploi : l'Hôtel des Alpes, un établissement public géré depuis 1997 par l'association Gastro Projekt Freiburg. C'est en présence du Président du Conseil d'Etat, Erwin Jutzet, et des autorités communales de Guin, que la présidente de la CMR, la députée Erika Schnyder, a remis aujourd'hui le Prix Migration et Emploi au président de Gastro Projekt Freiburg, Anton Näpflin.

La mission que se donne l'Hôtel des Alpes est de favoriser la réinsertion professionnelle de personnes sans emploi, en leur permettant de suivre une formation qualifiante dans les divers métiers de l'hôtellerie-restauration (cuisine, service/buffet, services domestiques). L'Hôtel des Alpes bénéficie d'un mandat de prestation du Service public de l'emploi pour la mise à disposition permanente de 22 places de formation pour les participants au programme.

Si le programme de formation n'est pas spécifiquement destiné aux personnes migrantes, ces dernières représentent la majorité des bénéficiaires. Ainsi, en 2013, sur les 135 participant-e-s au programme, les trois quarts étaient issues de la migration, représentant 36 nationalités différentes.

Emploi retrouvé pour un participant sur trois
Pour la CMR, l'Hôtel des Alpes offre ainsi une contribution importante à l'intégration des migrant-e-s sur le marché du travail, par une mesure spécifique et concrète, qui se distingue tant par sa qualité que par sa diversité. Un cours de langue complémentaire est ainsi proposé aux participants qui n'ont pas une maîtrise suffisante d'une langue cantonale. Les participants les plus qualifiés peuvent également conclure leur formation en passant un examen auprès de Gastro Fribourg, avec diplôme à la clé. L'insertion professionnelle est considérée de manière globale et durable, et le programme de qualification tisse des liens entre théorie et pratique, apprécie encore la CMR. Qui a également été sensible à la grande durabilité du projet, ainsi qu'à son succès : en 2013, 33 des 135 participants ont réussi l'examen de Gastro Fribourg, et 38 d'entre eux ont retrouvé un emploi.

Actualités liées