Retour
Bus de prévention à la traite des êtres humains
Bus prévention traite êtres humains 3 © 2018 Tous droits réservés

Fribourg s’engage dans la lutte contre la traite des êtres humains et sensibilise la population

Bus de prévention à la traite des êtres humains
Bus prévention traite êtres humains 3 © 2018 Tous droits réservés

14 Septembre 2018 - 06h34

Depuis hier et jusqu’au 22 septembre, l’Etat de Fribourg sensibilise la population à la traite des êtres humains. Un phénomène souvent peu visible, affectant des personnes en état de grande vulnérabilité, mais qui concerne aussi la Suisse. A Morat, Fribourg et Bulle, un bus d’information permettra aux visiteurs et visiteuses de découvrir une exposition sur les différentes formes de traite et obtenir des informations sur les organismes à consulter en cas de suspicion d’un cas concret.

La traite des êtres humains, qu’est-ce exactement ? Dans quels domaines cette exploitation sévit-elle ? Comment reconnaître une victime ? Quel organisme contacter en cas de suspicion de traite ? Autant de questions qu’aborde le bus d’information sur la traite des êtres humains qui fait actuellement halte dans le canton de Fribourg. Après s’être arrêté hier jeudi à Morat, le bus stationne ce vendredi 14 et demain samedi 15 septembre à la place Georges-Python à Fribourg, puis les 21 et 22 septembre à la place des Alpes à Bulle.

Créé conjointement par l’organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Fondation neuchâteloise pour la coordination de l’action sociale (FAS), ce bus d’information et de sensibilisation a déjà fait halte dans une quinzaine de villes dans toute la Suisse depuis bientôt une année. Il poursuivra ensuite sa route en Suisse.

Dans le canton de Fribourg, la lutte contre la traite des êtres humains est systématisée sous la forme d’un mécanisme de coopération réunissant les partenaires concernés par l’un ou l’autre aspect de la problématique : Police cantonale, Service de la population et des migrants, Service de l’action sociale, Service public de l’emploi, Ministère public et centres de consultation LAVI (loi fédérale d’aide aux victimes d’infractions).

Une activité criminelle de l’ombre

Opérationnel depuis bientôt dix ans, ce mécanisme n’est mis en œuvre que pour un nombre limité de cas par année. La traite d’êtres humains est en effet une activité de l’ombre, un crime camouflé au milieu d’autres délits voisins, et dont il est toujours difficile d’établir les éléments constitutifs. Le petit nombre de cas qui ont fait jusqu’à ce jour l’objet d’une activation du mécanisme fribourgeois ne traduit ainsi pas la limitation du phénomène, mais bien la difficulté de faire aboutir les enquêtes et d’en établir l’existence. Dans ce contexte, une sensibilisation de la population dans son ensemble favorise la mise en lumière des cas suspectés, leur examen par les autorités compétentes et la protection des victimes.

Lieux, dates et heures

Fribourg, place Georges-Python

  • vendredi 14 septembre 2018, de 11h à 19h
  • samedi 15 septembre 2018, de 9h à 17h

Bulle, place des Alpes

  • vendredi 21 septembre 2018, de 11h à 19h
  • samedi 22 septembre 2018, de 9h à 17h

Actualités liées