Elucidation d’une trentaine de cas de vandalisme et de vols en Veveyse

28 Septembre 2020 -10h00

De mai à juillet 2020, la Police cantonale a identifié et interpellé un groupe de jeunes délinquants qui a sévi durant six mois à Châtel-St-Denis et à Remaufens. Les auteurs présumés de ces actes de vandalisme et vols seront dénoncés au Tribunal des mineurs, ainsi qu’au Ministère public.

Elucidation d’une trentaine de cas de vandalisme et de vols en Veveyse / Aufklärung von zirka dreissig Fällen von Vandalismus und Diebstahldelikten im Vivisbachbezirk
Elucidation d’une trentaine de cas de vandalisme et de vols en Veveyse / Aufklärung von zirka dreissig Fällen von Vandalismus und Diebstahldelikten im Vivisbachbezirk © Tous droits réservés

Dans le courant du mois de mai 2020, donnant suite à une investigation pour un vol d’usage de deux cyclomoteurs, la brigade des mineurs de la Police cantonale a ouvert une enquête qui a débouché sur l’interpellation et la convocation d’une dizaine de jeunes individus. De multiples opérations policières, telles que perquisitions et auditions ont permis le démantèlement de ce groupe. Ces jeunes qui agissaient par petites équipes principalement sous l’influence de deux instigateurs présumés sont soupçonnés d’avoir commis plus d’une trentaine de méfaits entre décembre 2019 et la fin mai 2020.


Au total, huit mineurs et trois majeurs, âgés de 14 à 21 ans, domiciliés en Veveyse et sur la Riviera vaudoise, ont été entendus pour des actes de vandalisme, tels qu’incendies, dommages à la propriété, violations de domicile, ainsi que des infractions à la loi sur les armes, à la loi sur les stupéfiants, à la loi sur la circulation routière et des vols. Les dégâts commis par certains de ces jeunes sont estimés à plus de vingt mille francs. Le butin qui se chiffre à une dizaine de milliers de francs était composé de plusieurs cycles et cyclomoteurs, d’équipements de motard, de bijoux, de matériel informatique et scolaire, d’argent, ainsi que de boissons alcoolisées et non-alcoolisées. Une partie des véhicules et du matériel a pu être restitué.


Les auteurs présumés seront tous dénoncés au Tribunal des mineurs et au Ministère public.