5 Février 2021 -10h28

L'’Etat de Fribourg a adressé un courrier à la totalité des personnes étrangères bénéficiant des droits civiques communaux, afin de les inviter à participer aux élections communales du 7 mars prochain. Une campagne d’information sur les réseaux sociaux et par le biais des communes et des associations complète cet effort d’information et d’incitation, qui vise à renforcer l’intégration des migrant-e-s par leur participation active à la vie politique locale.

« Vous avez un permis C ? Vous êtes majeur-e ? Vous habitez le canton de Fribourg depuis au moins cinq ans ? Vous avez le droit de voter et d’être élu-e dans votre commune. Participez aux prochaines élections ! Votre voix compte ! » Tel est le message lancé aux Fribourgeoises et Fribourgeois concernés, sur les réseaux sociaux et au moyen d’affiches et flyers diffusés par le biais des communes et des associations actives dans le domaine de la migration.

A l’origine de cette initiative, la Commission cantonale pour l’intégration des migrant-e-s et la prévention du racisme (CMR), qui s’est notamment inspirée du projet « Votons » mis sur pied par le canton de Genève en 2019. Convaincue qu’un renforcement de la participation des migrant-e-s à la vie politique locale est un puissant facteur d’intégration, la CMR a fait de la participation politique au niveau communal une thématique d’intégration prioritaire en cette année électorale.

Son initiative a connu en décembre dernier une première étape, dûment validée par le Conseil d’Etat :  l’envoi aux quelque 35'300 personnes étrangères concernées d’un courrier signé par la Directrice de la santé et des affaires sociales - et présidente 2020 du Gouvernement - Anne-Claude Demierre et le Directeur de la sécurité et de la justice Maurice Ropraz. Les destinataires y ont été informés de leurs droits civiques et incités à contacter les organisations politiques locales en cas d’intérêt à se porter candidat-e.

Ce projet s’inscrit pleinement dans le Programme d’intégration cantonal 2018-2021 cofinancé par la Confédération et le canton. A travers ce programme, le Bureau de l’intégration des migrant-e-s et de la prévention du racisme (IMR) est en mesure d’appuyer l’organisation d’actions d’information complémentaires au niveau local.