dsj_homepic_f

La Direction de la sécurité et de la justice a pour tâches principales d'assurer la sécurité de la population, le contrôle et l'intégration des migrants, la coopération au développement, la police du commerce, le fonctionnement administratif du pouvoir judiciaire, l'exécution des peines et la réinsertion des détenus. L'Office de la circulation et de la navigation ainsi que l'Etablissement cantonal d'assurance des bâtiments sont également rattachés à cette Direction.

Directeur: Maurice Ropraz

Actualités

Interdiction de survol de drones à Charmey et à Fribourg lors de l'excursion annuelle du Conseil fédéral

L'utilisation de modèles réduits d'aéronefs (drones et engins assimilés) sera temporairement interdite dans la région de Charmey et à Fribourg, à l'occasion de l'excursion annuelle du Conseil fédéral, qui se déroulera jeudi et vendredi prochains. Le Conseil d'Etat a publié un arrêté dans ce sens.

Plus...

Les préfets se voient déléguer de larges compétences en matière de gestion de leur personnel

Le Conseil d'Etat a approuvé la proposition de la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts de déléguer de larges compétences en matière de gestion du personnel aux préfets. Cette délégation fait suite à la modification de la loi sur les préfets adoptée par le Grand Conseil en décembre 2017. Elle a été élaborée conjointement avec la Conférence des préfets, la Direction de la sécurité et de la justice et le Service du personnel et d'organisation. Dès le 1er juillet 2018, les préfets seront notamment responsables de l'engagement des membres de leur personnel et des procédures administratives.

Plus...

Gestion des menaces, cybercriminalité, violence chez les jeunes et travail au noir au cœur de la politique de lutte contre la criminalité 2018-2021

Le Procureur général et le Conseil d'Etat ont arrêté leur politique de lutte contre la criminalité pour la période 2018-2021. Un processus auquel plusieurs procureurs du Ministère public et la Police cantonale ont été étroitement associés. La mise sur pied d'un concept de gestion des risques et des menaces en constitue la principale nouveauté. D'autres priorités déjà existantes sont renforcées : cybercriminalité et lutte contre le travail au noir. Enfin, la lutte contre la violence mettra un accent particulier sur les mineurs.

Plus...