Adoption du Schéma directeur et plan d'actions pour l'intégration des migrants et fixation des priorités de la politique cantonale d'intégration

17 Décembre 2008 -12h00

Le Conseil d'Etat a approuvé le Schéma directeur cantonal et plan d'actions 2008-2011 pour l'intégration des migrantes et des migrants. Le Schéma directeur, qui a fait l'objet d'une large consultation cet été auprès des acteurs concernés , constituera désormais le cadre général de la politique d'intégration du canton de Fribourg.

Les buts de la politique d'intégration sont les suivants : favoriser une cohabitation harmonieuse entre les communautés, stimuler le processus d'intégration dans un esprit de réciprocité, promouvoir le respect des droits fondamentaux et de l'Etat de droit, appliquer le principe de non-discrimination et coordonner de manière optimale les initiatives publiques et privées en la matière.

L'intégration est un processus continu, constitué de droits et de devoirs tant pour la population d'accueil que pour les migrantes et les migrants. L'importance de ces droits et devoirs réciproques a été soulignée dans le cadre de la procédure de consultation. Après analyse des avis recueillis au terme de cette procédure, le Conseil d'Etat a défini les cinq mesures prioritaires suivantes pour 2009 dans le domaine de l'intégration :

  1. Encouragement de l'apprentissage des langues officielles du canton : un concept cantonal a été élaboré en 2008 et approuvé par l'Office fédéral des migrations. Impliquant notamment les communes, ce concept vise à une optimisation de l'offre de cours dans le canton. L'apprentissage des langues nationales est soutenu financièrement par l'Office fédéral des migrations dans le cadre de la mise en œuvre du programme des points forts 2008-2011 en matière d'intégration des étrangers.
  2. Publication d'une brochure d'accueil pour les nouveaux arrivants : mise à disposition d'informations de base en plusieurs langues sur le système politique, les valeurs fondamentales et les offres en matière d'intégration ainsi que d'une liste d'adresses indispensables. Ce projet tiendra compte du concept d'information actuellement en voie d'élaboration au niveau fédéral.
  3. Mise sur pied d'un Centre de compétences cantonal pour l'intégration : la Confédération favorise la mise sur pied de relais officiels de la politique fédérale d'intégration dans les cantons. Les Centres de compétences coordonnent également l'application de la politique cantonale en la matière. Le soutien fédéral permettra à Fribourg de doter le Centre de compétences d'un poste supplémentaire pour faire face aux défis croissants de l'intégration.
  4. Nouvelle loi cantonale sur l'intégration : la future loi-cadre concrétise le programme gouvernemental 2007-2011 du Conseil d'Etat (Défi n° 3 du Programme gouvernemental 2007-2011). Le Conseil d'Etat a mandaté la DSJ de préparer un avant-projet.
  5. Elaboration d'un site Internet pour l'intégration : mesure indispensable pour permettre au Centre de compétences pour l'intégration d'assumer de manière optimale ses tâches en matière d'information et de mise en réseau.

Toujours pour 2008-2009, cinq autres mesures de priorité légèrement moindre doivent également être initiées ou poursuivies :

  • Lancer une campagne contre la discrimination à l'embauche et dans le monde du travail
  • Favoriser l'engagement de migrantes et de migrants dans l'administration cantonale,  notamment dans la police et dans la justice
  • Poursuivre la campagne contre les mutilations génitales féminines
  • Désigner des personnes-relais pour l'intégration au niveau des communes (une septantaine de communes l'ont déjà fait)…
  • … et au niveau des Directions de l'Etat

A fin de 2009, le Conseil d'Etat définira les priorités de la politique d'intégration pour la période 2010-2011. Sous réserve d'analyses actualisées des besoins et des ressources, les projets suivants devraient s'avérer prioritaires à moyen terme :

  • Développer l'encouragement précoce et les structures d'accueil de la petite enfance - favoriser l'apprentissage de la culture et de la langue du pays d'origine
  • Sensibiliser les entraîneurs sportifs, arbitres, responsables de clubs de supporters à l'intégration et à l'antiracisme
  • Améliorer les chances de formation et d'insertion professionnelles des jeunes migrantes et migrants
  • Appuyer les entreprises particulièrement actives dans le domaine de l'intégration, les récompenser notamment par la remise d'un Prix de l'intégration
  • Maintenir et développer un réseau d'interprètes intercommunautaire.
  • Former le personnel de l'administration à la communication interculturelle
  • Organiser une Journée cantonale de l'intégration (éventuellement déjà fin 2009)

Le canton de Fribourg accueille actuellement plus de 40'000 personnes de nationalité étrangère, dont un quart sont nées en Suisse. 85% de ces personnes proviennent de l'Union européenne. Au total, 154 nationalités sont représentées dans le canton. Les étrangers représentent 16% de la population fribourgeoise, contre 21% pour l'ensemble de la Suisse. La migration devrait fortement s'accroître dans le canton et la part d'étrangers devrait se rapprocher de la moyenne suisse au cours des années à venir.

Demain 18 décembre sera la Journée internationale des migrants. L'Assemblée générale des Nations Unies rappelle que le nombre de migrants ne cesse de croître à travers le monde et invite les Etats membres à marquer à leur façon cette journée.