Retour

Etre proche aidant, c'est quoi ?

Retour

On estime que c'est une personne sur sept (14% de la population) qui reçoit une aide informelle de la part de proches, souvent des conjoints et des enfants, parmi eux principalement des femmes, parfois des voisins ou amis. 

La Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) est consciente que par leur engagement, ces personnes fournissent un travail essentiel pour la société.

Des proches aidant-e-s fribourgeois-e-s face à la caméra

Ces vidéos ont été réalisées à l'occasion de la Journée des proches aidant-e-s 2017

 

Des soutiens aux proches aidant-e-s

La DSAS veille à intégrer dans ses divers concepts ou programmes des mesures de soutien aux proches-aidant-e-s, alliant information et actions concrètes dans le but de prévenir l'épuisement, l'isolement social et de garantir les conditions pour faciliter la conciliation du rôle d'aidant avec une activité professionnelle.

Le canton de Fribourg a d'ailleurs été le premier canton suisse, en 1990, à reconnaître l'engagement des proches aidants en offrant une indemnité forfaitaire (max. 25 francs/jour) pour la prise en charge d'un proche. Ce sont les communes qui gèrent l'octroi de cette indemnité selon des critères spécifiques à chaque région.

Diverses associations et institutions apportent également leur soutien aux proches aidants, via des groupes de parole, des cours ou encore des prestations de relève.

Une personne sur 7 reçoit de l'aide d'un-e proche

Documents

Actualités liées