Journée intercantonale des proches aidant-e-s : lancement d’une hotline cantonale fribourgeoise pour les proches aidant-e-s « Proch-écoute/An-gehör-ige »

28 Octobre 2020 -13h45

« Avec toi je peux… » A l’occasion de la Journée intercantonale des proches aidant-e-s du 30 octobre 2020, la Direction de la santé et des affaires sociales remercie les proches aidant-e-s de leur engagement. Elle lance, avec l’association Proches Aidants Fribourg, et avec le soutien de la Loterie romande, une hotline spécifiquement dédiée aux proches aidant-e-s du canton de Fribourg : Proch-écoute/An-gehör-ige : T +41 58 806 26 26.

A l’occasion de cette journée, la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) et l’association Proches Aidants Fribourg (PA-F) lancent une hotline destinée aux proches aidant-e-s du canton de Fribourg. Proch-écoute/An-gehör-ige est une ligne téléphonique qui a pour objectif de leur offrir une écoute ainsi qu’une orientation vers les informations et les prestations des réseaux socio-sanitaires qui correspondent à leurs besoins. Elle sera mise en service le 30 octobre à l’occasion de la Journée intercantonale des proches aidant-e-s :

T +41 58 806 26 26
Horaires : lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 14-18h

Deux spots publicitaires seront diffusés sur les réseaux sociaux de PA-F et des partenaires institutionnels du projet. Des capsules vidéo présenteront également les enjeux de la hotline relevés au travers des témoignages de quatre proches aidant-e-s interprétés sur scène par des comédien-ne-s de la troupe de Théâtre Playback Roman…d.

Le projet mandaté par la DSAS, avec le soutien de la Loterie romande, a été développé de manière participative par l’association PA-F avec le soutien de 11 organisations fribourgeoises impliquées auprès des proches aidant-e-s. Pour les situations complexes, l’association PA-F offrira la possibilité d’un entretien en face à face.

Une information intégrée, individualisée et de haute qualité ainsi qu’une possibilité d’écoute pour soutenir les proches aidant-e-s

Le projet part du constat que l’écoute et l’information restent des besoins essentiels chez les personnes proches aidantes, malgré les nombreuses sources d’information disponibles. Les personnes proches aidantes peuvent se sentir perdues face à la surabondance d’informations qui contraste avec leur besoin d’accéder facilement et rapidement à une information intégrée, individualisée et de haute qualité.

La mise à disposition d’une hotline pour les personnes proches aidantes repose aussi sur un besoin d’écoute personnalisée pour répondre à leurs besoins spécifiques. La hotline pourra également contribuer à fournir un soutien qui évite que les personnes proches aidantes ne se retrouvent dans un état d’épuisement face aux difficultés qu’ils et elles peuvent rencontrer au quotidien dans la gestion d’une personne dépendante. La hotline Proch-écoute/ An-gehör-ige se présente ainsi comme une ressource importante pour offrir aux personnes proches aidantes une écoute qui permet de prévenir les situations d’épuisement et de surcharge en clarifiant leurs besoins. Plus d’informations sont disponibles sur le site Internet de la hotline dès le 30 octobre 2020 : www.proch-ecoute.ch.

Témoignages de personnes proches aidantes mettant en lumière la diversité des besoins à laquelle la hotline Proch-écoute/An-gehör-ige peut répondre
(Extraits du tournage avec la troupe Playback Roman…d)

  • Mère d’un fils gravement accidenté, Carole relève qu’une telle hotline peut répondre au besoin des personnes proches aidantes d’être écoutées activement dans les étapes et l’évolution de la prise en charge de leurs proches au quotidien : "C’est tellement important cette hotline, même si c’est pour juste dire des petits détails du quotidien pour lesquels on se dit "Je ne vais le dire à personne, je le garde pour moi". C’est une charge mentale tous les jours et en parler avec une personne de la hotline permet de s’en décharger".
  • Père d’un fils en situation de handicap et atteint de troubles psychologiques, Jean-Marie envisage une telle hotline comme une aide pour identifier son rôle dans l’encadrement du ou de la proche, tout en se protégeant soi-même de situations de crise difficiles à gérer au quotidien : "Une hotline devrait pouvoir orienter concrètement sur le rôle précis d’un-e proche, et vraiment mettre l’accent sur le fait qu’il faut que les gens se préservent, parce qu’il ne faut pas oublier que tout ça c’est extrêmement émotionnel !"
  • Conjointe d’un homme atteint de démence vasculaire, Jacqueline pense qu’une hotline peut aider à identifier ses limites et à prendre du recul, ce qui est nécessaire pour prendre soin de soi. "Il faut oser dire, oser communiquer, même si la vie nous met parfois devant des écueils profonds. Et puis être honnête avec soi-même et se dire à un moment donné "Est-ce que je me respecte encore suffisamment pour pouvoir continuer dans ces conditions-là ?" La hotline peut être un soutien et un appui dans ces moments de réflexion."