Grippe saisonnière : dans le contexte actuel, la vaccination est d’autant plus importante

21 Octobre 2020 -11h00

C’est l’année ou jamais pour se faire vacciner contre la grippe. Dans le canton de Fribourg, il est possible de se faire vacciner contre la grippe dans les cabinets médicaux et en pharmacie. En 2019, 1830 personnes ont bénéficié de l’offre dans 65 pharmacies.

Vaccination
Vaccination © 2018 Pixabay Tous droits réservés

La grippe est une maladie infectieuse des voies respiratoires. Elle est provoquée par des virus qui circulent principalement durant l’hiver, entre décembre et mars. La grippe cause chaque année en Suisse jusqu’à 275 000 consultations médicales, plusieurs milliers d’hospitalisations et plusieurs centaines de décès. Avec la cohabitation entre le virus COVID-19 et la grippe, ces prochains mois représentent un enjeu particulier. Au moins, le virus de la grippe peut être évité grâce à un vaccin.

Se protéger soi-même et son entourage

La vaccination est le meilleur moyen de prévenir la grippe. Elle permet de diminuer au maximum le risque de s’infecter et, pour les personnes vulnérables, de développer des complications. D’autre part, les personnes vaccinées protègent également leur entourage, en évitant la transmission du virus. Dans le contexte actuel, la vaccination est d’autant plus essentielle pour les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes et personnes à immuno-déficience, qui sont les plus exposées aux complications du virus.

Dans le canton de Fribourg, la vaccination peut se faire en pharmacie ou auprès d’un médecin. En principe, il est recommandé de se faire vacciner dès la mi-octobre pour que le système immunitaire ait le temps de construire ses défenses avant l’arrivée du virus de la grippe.

Vaccination en pharmacie : seulement pour les personnes en bonne santé

Le public cible auquel s’adresse la vaccination en pharmacie est celui des personnes en bonne santé âgées de plus de 16 ans et qui n’ont pas besoin de se rendre chez un médecin. Les personnes qui sont suivies régulièrement par un médecin se font le plus souvent vacciner en cabinet.

Les pharmacien-ne-s qui proposent une offre de vaccination sont au bénéfice d’une formation spécifique reconnue. D’autres exigences, en matière d’hygiène et de processus d’urgence notamment doivent être remplies.

Dans le canton de Fribourg, 70 pharmacies sont actuellement autorisées à pratiquer la vaccination contre la grippe. Les pharmacies autorisées sont répertoriées par localité sur le Portail Internet du Service de la santé publique. L’année dernière, 1830 personnes ont entrepris cette démarche dans 65 pharmacies, contre 1675 en 2018 dans 50 pharmacies, 1200 personnes dans 35 pharmacies en 2017 et 868 dans 33 pharmacies en 2016. Lors du lancement en 2015, 321 personnes avaient bénéficié de cette prestation dans 23 pharmacies.

A relever que l’offre de vaccination en pharmacie est aussi possible pour d’autres maladies telles que la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), le tétanos et la méningoencéphalite à tiques (FSME).

Covid-19 et grippe saisonnière : en cas de symptômes, rester à la maison

Les symptômes ressentis en cas de grippe peuvent aussi être le signe d’une maladie due au virus COVID-19. En cas de symptômes tels que frissons, fièvre, malaise, maux de gorge, toux, douleurs articulaires et musculaires, il est important de rester à la maison ou de quitter le plus rapidement possible le lieu de travail, l’école, etc. et de rentrer à la maison.

Il est recommandé d’effectuer l’auto-évaluation Coronacheck disponible sur le portail Internet de l’Etat de Fribourg. Les personnes à risque doivent appeler leur médecin traitant e et pour les enfants de moins de 12 ans, si l’état général de l’enfant est préoccupant, il faut appeler le pédiatre. Il faut se faire tester au nouveau coronavirus dès que possible si l’auto-évaluation ou le médecin le recommandent.

Tant les personnes en bonne santé que les personnes atteintes de la grippe devraient suivre les mesures de prévention et les règles d'hygiène de l’OFSP, qui permettent de réduire à la fois le risque de transmission et le risque d'infection.