28 Mai 2020 -07h28

La décision du Conseil fédéral du 27 mai 2020 concerne également le sport. A partir du 6 juin, la plupart des sportives et sportifs pourront reprendre un entraînement en grande partie normal. Les compétitions seront elles aussi à nouveau possibles sous conditions. Le soulagement face à cette évolution est grand. Le sport est cependant également mis à l’épreuve.

sport en club
sport en club © Tous droits réservés - Mobilesport

La normalisation étendue des entraînements et le premier assouplissement lié aux compétitions que le Conseil fédéral a décidé de mettre en œuvre dès le 6 juin, sont très positifs et très importants pour le sport suisse. Swiss Olympic est très heureux que la situation épidémiologique ait évolué de telle sorte que le Conseil fédéral ait pu prendre cette décision. La population en Suisse mérite d'être remerciée pour son comportement prudent et attentif au cours des dernières semaines.
 
« A partir du 6 juin, le cœur du sport suisse va recommencer à battre fort – et l’on va sentir ce battement de cœur », se réjouit Jürg Stahl, président de Swiss Olympic. « Il y a beaucoup à rattraper après une si longue pause. Les compétitions et les matchs sont un moteur important pour les fédérations, les clubs et surtout les jeunes talents. » Des milliers de sportives et sportifs vont enfin pouvoir retourner sur les sites de sport et revoir leurs coéquipières et coéquipiers. La vie communautaire des clubs est en train de dégeler et, avec elle, la vie des villages et quartiers. « Le retour à un entraînement quotidien va être bon pour nous, sportives et sportifs, aussi bien pour notre corps que notre esprit », ajoute Jürg Stahl.
 
Les fédérations, clubs, organisateurs d'événements, exploitants d'installations sportives et athlètes restent cependant encore confrontés à des défis. La reprise des entraînements et compétitions doit être organisée dans un délai court. Tout doit se dérouler de manière ordonnée et conformément aux directives fédérales. Comme jusqu’à présent, Swiss Olympic va une fois encore soutenir au mieux les parties concernées en tant que lien entre les autorités et le sport. En outre, en vue du 6 juin, Swiss Olympic va mettre à nouveau à disposition des fédérations et des clubs un graphique illustrant les mesures d'hygiène et de protection adaptées.
 
Au-delà de ces aspects, l'objectif est aussi de stabiliser, en collaboration avec de nombreuses organisations, le système sportif suisse, qui va continuer à souffrir des effets du coronavirus pendant longtemps encore. Le projet « Economie du sport 5.0 » et la Journée Perspectives du 9 juin à Berne, occupent une place centrale à cet égard.