Retour
Château d'Illens
Château d'Illens © 2018 SAEF/AAFR

Vers un nouveau service du patrimoine? Une analyse est lancée

Château d'Illens
Château d'Illens © 2018 SAEF/AAFR

21 Février 2018 - 14h45

L'Archéologue cantonale, cheffe du Service archéologique (SAEF), a annoncé son départ pour raison d'âge au 31 mars 2018. La mise au concours de son poste a été effectuée en novembre 2017 et a permis de faire émerger des candidatures de qualité. Elle a aussi montré que les esprits avaient évolué et que le moment était venu de faire un pas supplémentaire dans la structure de la protection du patrimoine fribourgeois. Sur proposition de la DICS, le Conseil d'Etat vient de décider de lancer une analyse d'opportunité quant à une fusion entre le Service archéologique de l'Etat de Fribourg (SAEF) et le Service des biens culturels (SBC). L'actuel chef adjoint du SAEF devient chef ad interim dès le 1er avril. Un groupe de travail sera mandaté pour effectuer l'analyse décidée.

La question d'un rapprochement organisationnel des deux services n'est pas nouvelle. Jusqu'ici cependant, l'option avait été prise de faire se rapprocher progressivement ces deux unités, aux missions et méthodes complémentaires, par diverses collaborations. Or, les deux services se trouvent aujourd'hui confrontés à des défis organisationnels et des limitations de moyens qui exigent des solutions nouvelles. Une fusion des deux entités pourrait donner l'opportunité d'une meilleure vue d'ensemble sur la protection du patrimoine archéologique et des biens culturels du canton, d'une représentation mieux coordonnée et plus ciblée auprès des partenaires, d'une professionnalisation des tâches d'appui à la conduite du service (processus administratifs, financiers et RH), d'un renforcement de la défense du patrimoine par une réallocation des ressources existantes. C'est sur cette constatation que le Conseil d'Etat a donné son accord à une analyse d'opportunité de fusion des deux services. La DICS mandatera très prochainement un groupe de travail chargé de procéder à cette analyse. Les résultats devraient pouvoir être communiqués au Conseil d'Etat cette année encore.

Mme Carmen Buchillier reste en fonction, comme prévu, jusqu'au 31 mars 2018. A partir de cette date, son adjoint, M. Reto Blumer, prend les rênes du service. Diplômé de l'Université de Genève en archéologie en 1997, M. Blumer est entré au SAEF en 2001. Il en est le chef adjoint depuis 2015.
 

Actualités liées