Reto Blumer est le nouvel archéologue cantonal

15 Mai 2019 -09h28

Chef du service archéologique (SAEF) ad interim depuis avril 2018, Reto Blumer devient le nouvel archéologue cantonal. Maîtrisant parfaitement le français et l’allemand, il a exercé son métier dans le canton de Fribourg dès 2001, et ce, dans de nombreuses fonctions. Cette nomination se concrétise suite à une analyse d’opportunité quant à une fusion du SAEF et du Service des biens culturels (SBC). Les résultats montrent en effet qu’une fusion permettrait de juxtaposer les métiers différents relevant de l’archéologie et des biens culturels, mais sans pouvoir les intégrer. Le maintien de deux services séparés SAEF et SBC est donc confirmé.

photo de Reto Blumer, nouvel archéologue cantonal
Reto Blumer Archéologue cantonal © Tous droits réservés

Reto Blumer est né à Fribourg en 1969. Il habite à Châtel-sur-Montsalvens. Après sa maturité fédérale obtenue au Collège St-Michel, il reçoit en 1997 son diplôme en archéologie pré- et protohistorique de la Faculté des sciences de l’Université de Genève. De 1995 à 2001, il collabore régulièrement avec la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger et participe ou dirige des travaux en Sibérie et au Bhoutan. En 2001, il entre au Service archéologique de l’Etat de Fribourg, d’abord comme assistant scientifique, puis adjoint de la cheffe de service dès 2012, puis chef de service adjoint dès 2015, et, depuis avril 2018, chef de service ad interim.

Maîtrisant parfaitement le français et l’allemand, de même que le suisse-allemand et l’anglais, M. Blumer a exercé son métier à tous les échelons possibles : fouilleur durant sa formation académique, collaborateur scientifique en Sibérie, responsable opérationnel et scientifique au Bhoutan puis lors des fouilles H189 Bulle – La-Tour-de-Trême, assistant scientifique dans le traitement des procédures de demandes de permis de construire et de de recensement et d’inventaires lors des révisions des PAL, responsable du support technique (laboratoire de conservation-restauration, gestion des collections, graphisme, photographie, système d’information et archives) et des fouilles subaquatiques, adjoint puis chef a.i. du SAEF.

Il a pratiqué l’archéologie sur l’ensemble des périodes chronologiques de la Préhistoire au Moyen Age et sur des terrains très variés. Convaincu de l’importance cruciale du tournant numérique, il s’est beaucoup engagé dans le développement du système d’information archéologique, l’intégration des technologies numériques et l’optimisation des processus dans la démarche archéologique, du terrain à la valorisation des résultats. Il est un chef à l’aise dans sa communication avec ses collaboratrices et collaborateurs. Il est la personne dont le SAEF a besoin.

 

Opportunité d’une fusion de services ?

A la suite de la démission, au 31 mars 2018, de la titulaire du poste de cheffe du SAEF (« archéologue cantonale »), le Directeur ICS avait souhaité étudier l’opportunité d’une fusion du Service archéologique de l’Etat de Fribourg (SAEF) avec le Service des biens culturels (SBC) avant de décider d’un engagement de durée indéterminée.

Le résultat de l’analyse indique qu’il est recommandé de maintenir le SAEF et le SBC comme deux unités indépendantes avec leurs missions propres. Les deux métiers de l’archéologie et des biens culturels ne sont pas substituables. Si une fusion des deux services n’apporterait pas de gain significatif d’efficience en temps utile, des collaborations pourront toutefois être développées dans certains domaines.

Dans sa séance du 14 mai 2019, et sur proposition de la DICS, le Conseil d’Etat a confirmé le maintien de deux services séparés SAEF et SBC. Il a également approuvé l’engagement de Reto Blumer en tant que Chef du service archéologique, respectivement Archéologue cantonal.

Documents liés

Actualités liées